Alten ne voit pas encore de vraie reprise dans les SSII

lundi 14 septembre 2009 14h46
 

par Cyril Altmeyer et Dominique Vidalon

PARIS (Reuters) - Alten ne prévoit pas de "reprise franche" de l'activité, ni au second semestre 2009, ni même en 2010, après un niveau plancher probablement touché en avril-mai, déclare Bruno Benoliel, directeur financier du groupe d'ingénierie et de conseil en technologies.

"On a probablement touché le fond en avril-mai et l'activité est en train de se consolider et probablement de remonter tout doucement", a-t-il expliqué lors d'un forum Small & MidCaps des sociétés de services et d'ingénierie informatiques (SSII) organisé par Reuters à Paris.

"On n'est pas dans le rebond et on ne le voit pas pour 2010", a-t-il ajouté, pointant le manque de visibilité des clients du groupe. "On peut aussi bien (...) faire face à une remontée de l'activité non anticipée qu'à une rechute de l'activité non anticipée également."

Bruno Benoliel a qualifié de "très cohérent" le consensus Reuters Estimates qui fait état d'un chiffre d'affaires de 880 millions d'euros pour 2009 contre 846,3 millions en 2008.

Le taux d'activité devrait lentement remonter, pour atteindre 91% en fin d'année contre 90% actuellement, a-t-il précisé. Il était de 89% au premier semestre.

Il a également confirmé qu'Alten, qui publiera ses résultats semestriels le 30 septembre, devrait afficher une marge opérationnelle de 5 à 5,5% avant coûts de restructuration au premier semestre contre 12% un an plus tôt, avec une amélioration séquentielle de 2,5 à trois points au second.

Les mesures prises par le groupe au premier semestre pour s'ajuster à la baisse de l'activité porteront leurs fruits au second semestre, a expliqué Bruno Benoliel, sans fournir d'éléments chiffrés.

EFFORTS COMPLÉMENTAIRES SUR LES TARIFS   Suite...

 
<p>Selon Bruno Benoliel, directeur financier d'Alten, le groupe d'ing&eacute;nierie et de conseil en technologies ne pr&eacute;voit pas de "reprise franche" de l'activit&eacute;, ni au second semestre 2009, ni m&ecirc;me en 2010, apr&egrave;s un niveau plancher probablement touch&eacute; en avril-mai. /Photo prise le 14 septembre 2009/REUTERS/Charles Platiau</p>