Baisse de 16% du marché du jeu vidéo aux Etats-Unis en août

vendredi 11 septembre 2009 12h37
 

SAN FRANCISCO (Reuters) - Les ventes de consoles et de jeux vidéo ont reculé de 16% aux Etats-Unis en août, à 908,7 millions de dollars, révèle une étude du cabinet spécialisé NPD.

Les ventes de consoles ont chuté de 25% par rapport à la même période 2008, et celles de jeux de 15%, indique cette étude publiée jeudi. NPD souligne qu'il s'agit de la sixième baisse mensuelle consécutive. Les ventes d'accessoires ont, elles, augmenté de 2%.

Le secteur pâtit de la prudence des consommateurs. Mais la baisse des prix de la PlayStation3 de Sony et de la XBox 360 de Microsoft devrait doper le marché dans les mois qui viennent.

Les chiffres du mois d'août sont conformes aux attentes, a commenté Jesse Divnich, analyste chez Electronic Entertainment Design and Research.

"Le pire est certainement derrière nous (...) Un jeu destiné à chaque tranche d'âge sera lancé au mois de septembre et cela sera parfait pour relancer les ventes et nous pensons que cet élan continuera jusqu'aux fêtes de fin d'année."

Les ventes du secteur aux Etats-Unis ont reculé de 14% sur les huit premiers mois de l'année.

La Wii de Nintendo reste la console la plus prisée, même si ses ventes ont reculé de 38% à 277.400 unités.

La Xbox 360 de Microsoft, seule console dont les ventes sont en hausse cette année (+17%), se classe deuxième. La PlayStation3 occupe la troisième place du podium.

Sony a baissé le prix de la PS3 de 100 dollars le mois dernier, à 299 dollars, tandis que la XBox360 la plus sophistiquée est désormais disponible à 299 dollars.   Suite...

 
<p>Les ventes de consoles et de jeux vid&eacute;o ont recul&eacute; de 16% aux Etats-Unis en ao&ucirc;t, &agrave; 908,7 millions de dollars, selon le cabinet sp&eacute;cialis&eacute; NPD. Les ventes de consoles ont chut&eacute; de 25% par rapport &agrave; la m&ecirc;me p&eacute;riode 2008, et celles de jeux de 15%. NPD souligne qu'il s'agit de la sixi&egrave;me baisse mensuelle cons&eacute;cutive. /Photo d'archives/REUTERS/Issei Kato</p>