Acer et HP mieux placés pour la reprise du marché du PC

mercredi 9 septembre 2009 14h40
 

par Clare Baldwin et Kelvin Soh

SAN FRANCISCO/TAIPEI (Reuters) - Alors que le marché des ordinateurs individuels s'achemine vers la reprise, des analystes estiment qu'Acer et Hewlett-Packard sont les mieux placés pour tirer profit de la remontée de la demande, en raison du succès des mini-ordinateurs pour le premier et de la forte présence en Asie du second.

Les deux constructeurs devraient gagner des parts de marché surtout auprès du grand public en Chine, en Inde et sur d'autres marchés asiatiques, la demande dans les entreprises restant faible dans un contexte de ralentissement économique.

Le taïwanais Acer, numéro trois mondial du secteur, peut compter sur le segment en forte croissance des netbooks, ces mini-ordinateurs permettant de se connecter à internet, tandis que HP bénéficie de l'ampleur de sa base de clientèle et de la richesse de son offre de produits.

"Acer devrait renouer le plus rapidement avec la croissance parce qu'ils sont bien placés sur leurs secteurs de prédilection (...) et sont l'un des fournisseurs les moins chers", a déclaré Louis Miscioscia, directeur d'études au cabinet américain Brigantine Advisors.

"Dans ce marché en récession, les gens sont plus enclins à choisir Acer, alors qu'ils auraient sans doute opté pour HP, Dell ou un autre".

Sur le marché chinois, le deuxième au monde pour l'informatique derrière les Etats-Unis, les ventes sont surtout stimulées par les netbooks, bon marché et disposant de peu de fonctions.

REPRISE MI-2010 POUR LES VENTES AUX ENTREPRISES

Selon le cabinet d'études IDC, Acer domine le segment des netbooks, qui devrait plus que doubler cette année pour atteindre 26 millions d'unités, grâce à l'attrait des consommateurs plus attentifs aux produits moins onéreux.   Suite...

 
<p>Alors que le march&eacute; des ordinateurs individuels s'achemine vers la reprise, des analystes estiment qu'Acer et Hewlett-Packard sont les mieux plac&eacute;s pour tirer profit de la remont&eacute;e de la demande, en raison du succ&egrave;s des mini-ordinateurs pour le premier et de la forte pr&eacute;sence en Asie du second. /Photo prise le 8 septembre 2009/REUTERS/Nicky Loh (TAIWAN BUSINESS SCI TECH)</p>