OPA amicale de Vivendi de 2 milliards d'euros sur GVT

mercredi 9 septembre 2009 11h01
 

PARIS (Reuters) - Vivendi a surpris les marchés en annonçant un projet d'OPA amicale de 5,4 milliards de réals, soit deux milliards d'euros, sur l'opérateur télécoms brésilien GVT Holding SA, dans le cadre de sa stratégie de développement dans les pays émergents.

Un mois et demi après avoir renoncé à acheter les actifs africains de l'opérateur koweïtien Zain, le groupe français a présenté mardi soir dans un communiqué une offre de 42 réals par action GVT pour 100% du capital de l'opérateur fixe, soit une prime de 15,8% par rapport au cours de clôture de GVT mardi, à 36,26 réals.

Swarth et Global Village Telecom (Holland) BV, les fondateurs et actionnaires de contrôle de GVT Holding, se sont d'ores et déjà engagés à apporter à l'offre de Vivendi "au minimum" 20% du capital de GVT, sur les 30% qu'ils détiennent, ajoute le groupe français.

L'action Vivendi abandonne 1,07% à 19,80 euros vers 10h30, après avoir perdu 1,87% en ouverture, l'opération n'ayant pas totalement convaincu les analystes.

"GVT est un bon actif, mais il n'a qu'une part de marché de 4% au Brésil", souligne dans une note Polo Tang, analyste chez UBS. "De nouvelles opérations de fusions-acquisitions dans le marché brésilien semblent probables pour acquérir de la taille".

Vivendi dispose d'une marge de manoeuvre limitée en termes de croissance externe s'il veut maintenir sa note de crédit BBB et éviter une augmentation de capital.

CONTRE-OFFRE DE TELEFONICA ?

Telefonica, copropriétaire avec Portugal Telecom de Vivo, premier opérateur mobile brésilien avec 31% du marché, pourrait faire une contre-offre sur GVT, note aussi UBS.

Pour Citigroup, le rapprochement de Vivendi et GVT offre peu de synergies. "Nous n'avons jamais considéré Vivendi comme un acquéreur probable de GVT et nous estimons toujours que Vivo ou (le mexicain) Telmex devraient pouvoir payer un meilleur prix pour cet actif".   Suite...

 
<p>Jean-Bernard Levy, le pr&eacute;sident du directoire de Vivendi. Le groupe fran&ccedil;ais a annonc&eacute; le lancement d'une OPA amicale de 5,4 milliards de r&eacute;als, soit deux milliards d'euros, sur l'op&eacute;rateur t&eacute;l&eacute;coms br&eacute;silien GVT Holding SA. /Photo prise le 1er septembre 2009/REUTERS/Benoit Tessier</p>