Le taiwanais Hon Hai veut produire des PC à moins de 200 dollars

mardi 8 septembre 2009 13h11
 

TAIPEI (Reuters) - Le taiwanais Hon Hai, le premier sous-traitant mondial en électronique, a annoncé mardi travailler sur différents projets visant à fabriquer des PC à bas coûts équipés de puces issues de l'architecture du britannique ARM.

Au cours des derniers mois, les "netbooks" (mini-ordinateurs à bas prix) et les "smartbooks" (appareils à mi-chemin entre un téléphone et un ordinateur), qui permettent de naviguer sur internet et de réaliser des petites tâches bureautiques, ont été les principaux segments à se développer dans un secteur en berne.

"Nous avons quelques projets dans les smartbooks et je pense qu'il y a de la demande pour ces appareils à moins de 200 dollars", a déclaré Young Liu, un responsable de Hon Hai, en marge d'un événement organisé par Intel à Taipei.

Hon Hai a toutefois refusé de citer les groupes intéressés par le projet, bien que plusieurs opérateurs télécoms en Chine voient dans ce segment une formidable opportunité pour le deuxième marché mondial du PC.

Selon Young Liu, les nouveaux PC à bas coûts devraient fonctionner avec le système d'exploitation libre et gratuit Linux.

"Il n'était pas possible de fabriquer un PC à moins de 200 dollars en utilisant les puces d'Intel et Windows (de Microsoft)", a expliqué Liu.

Intel et Microsoft dominent respectivement le marché des semi-conducteurs et celui des systèmes d'exploitation en équipant les principaux fabricants de PC tels que le taïwanais Acer et les américains Hewlett-Packard et Dell.

Hon Hai, qui s'est lancé récemment sur le marché des PC portables, était jusqu'ici surtout spécialisé dans l'électronique grand public en fabriquant des produits comme l'iPhone d'Apple ou la console Wii de Nintendo.

Version française Claude Chendjou