Orange et T-Mobile créent un nouveau N°1 au Royaume-Uni

mardi 8 septembre 2009 12h11
 

par Marie Mawad

PARIS (Reuters) - France Télécom et son concurrent allemand Deutsche Telekom vont fusionner leurs filiales au Royaume-Uni pour former une coentreprise détenue à 50/50, annoncent les deux opérateurs dans un communiqué.

Le mariage entre Orange UK et T-Mobile UK, qui fait l'objet de négociations exclusives, donnera naissance au nouveau leader du marché britannique, devant O2, propriété de l'espagnol Telefonica, avec plus de 28 millions de clients et une part de marché totalisant 37% des abonnés mobiles du pays.

Le chiffre d'affaires proforma de la nouvelle entité représentait 9,4 milliards d'euros en 2008, pour un Ebitda de 2,1 milliards d'euros, soit une marge d'environ 22%.

En marge de l'annonce, France Télécom a confirmé lors d'une conférence téléphonique prévoir un flux de trésorerie organique de huit milliards d'euros en 2009.

Vers midi, le titre de l'opérateur français progressait de 1,93% à 18,47 euros, tandis que Deutsche Telekom gagnait 1,96%, à 9,63 euros. Au même moment, l'indice DJ Stoxx paneuropéen des télécoms prenait 1,3%.

La signature des accords devrait avoir lieu fin octobre et, pendant les 18 mois qui suivront, les marques T-Mobile et Orange seront maintenues séparément, en attendant une décision de la part des deux opérateurs, qui ont déclaré s'engager dans la JV pour une durée d'au moins trois ans.

Sur un marché britannique très concurrentiel, France Télécom estime que la coentreprise a "un potentiel de marge d'Ebitda à long terme supérieur aux marges actuellement réalisées par les leaders du marché".

L'opérateur attend un impact positif de la JV dès 2010 en termes d'augmentation du cash-flow disponible par action et dès 2011 en termes d'augmentation des résultats par action.   Suite...

 
<p>France T&eacute;l&eacute;com et son concurrent Deutsche Telekom vont fusionner leurs filiales au Royaume-Uni pour former une coentreprise d&eacute;tenue &agrave; 50/50. /Photo d'archives/REUTERS/Ina Fassbender</p>