Bercy envisagerait de taxer les antennes de téléphonie mobile

lundi 7 septembre 2009 20h16
 

PARIS (Reuters) - Le gouvernement français envisage de taxer les antennes de téléphonie mobile, à raison de 1.000 euros par an l'une, pour compenser la suppression de la taxe professionnelle, écrit le Figaro dans son édition de mardi.

Orange, SFR et Bouygues Telecom, qui ont déployé environ 50.000 antennes sur tout le territoire, sont les premiers visés, ajoute le quotidien, selon qui "le gouvernement réfléchit à toute une série de taxes sectorielles, notamment chez EDF ou à la SNCF pour compenser la réforme de la taxe professionnelle."

Elizabeth Pineau, édité par Cyril Altmeyer

 
<p>Selon l'&eacute;dition de mardi du Figaro, le gouvernement fran&ccedil;ais envisage de taxer les antennes de t&eacute;l&eacute;phonie mobile &agrave; raison de 1.000 euros par an l'une, pour compenser la suppression de la taxe professionnelle. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau</p>