27 août 2009 / 10:01 / il y a 8 ans

"Mona Lisa" prend vie grâce à la technologie de la 3D

<p>Gr&acirc;ce &agrave; la technologie, la "Mona Lisa" L&eacute;onard de Vinci s'anime et r&eacute;pond m&ecirc;me aux questions, en mandarin. Une r&eacute;plique num&eacute;rique de la toile du XVIe si&egrave;cle est expos&eacute;e dans le cadre de l'exposition d'arts interactifs "World Classic Interactive Arts" qui se tient &agrave; P&eacute;kin. /Photo prise le 21 ao&ucirc;t 2009/David Gray</p>

par Hanna Rantala

PEKIN (Reuters) - Pendant des siècles, la "Mona Lisa" Léonard de Vinci est restée muette, son sourire énigmatique suscitant spéculations et admiration. Aujourd'hui grâce à la technologie, ce célèbre tableau du XVIe siècle s'anime et répond même aux questions, en mandarin.

Une réplique numérique de la toile est exposée dans le cadre de l'exposition d'arts interactifs "World Classic Interactive Arts" qui se tient à Pékin depuis la semaine dernière.

La soixantaine d'oeuvres recrées, tirées des patrimoines classique et moderne, ont été mises au point par une galerie sud-coréenne.

Le directeur de l'exposition chinoise Wang Hui a expliqué qu'il avait fallu deux ans de préparation et un énorme investissement pour présenter le résultat en Chine.

"Ce qu'il y a de spécial dans tout ça, c'est que c'est la première fois que la technologie 3D, la technologie holographique et la technologie de reconnaissance vocale fusionnent pour une seule et même exposition", a dit Wang Hui à Reuters.

Comme sa grande soeur au Louvre, à Paris, la version numérique de la Joconde est l'attraction vedette. Elle fait signe aux passants et répond aux visiteurs qui lui demandent son âge et des détails de sa vie.

"Bonjour, je m'appelle Mona Lisa. Enchantée de vous rencontrer", dit-elle en mandarin.

Elle raconte également comment elle est tombée enceinte après la mort d'un précédent enfant, elle évoque les peines et les joies de son existence.

Autre oeuvre de Leonard de Vinci, "Le dernier souper" a lui aussi été animé, et l'on peut y voir Jésus s'adressant aux apôtres et se déplaçant dans le canevas plasma.

L'exposition propose également une série de répliques en taille réelle de statues de divinités gréco-romaines, qui dissertent de leurs vertus et de leur beauté en prenant la pose.

"J'ai étudié l'art à l'université. En étude, (les modèles) sont statiques, mais ici ils sont vivants et ils bougent. C'est surprenant et vivifiant", a confié un visiteur, Zhao Yuanzhi.

Version française Patrice Mancino

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below