Alcatel flambe sur des rumeurs, Natixis à l'achat

mercredi 26 août 2009 15h26
 

par Marie Mawad

PARIS (Reuters) - Alcatel-Lucent flambe à la Bourse de Paris mercredi, profitant d'un relèvement de recommandation de Natixis et d'une rumeur de prise de participation d'un acteur chinois au capital du groupe, déclarent des analystes.

Natixis est passé d'alléger à acheter sur le titre, avec un objectif de cours porté de 1,8 à 3,0 euros, estimant que le flux d'annonces concernant l'équipementier télécom devrait s'améliorer au cours des prochains trimestres.

Vers 14h55, l'action grimpe de 12,8% à 2,78 euros tandis que le CAC 40 recule de 0,12%. A ce niveau de cours, le titre cède environ 37% depuis le début de l'année.

Une porte-parole d'Alcatel-Lucent n'a fait aucun commentaire sur la hausse du titre.

"Nous avions une opinion négative sur Alcatel-Lucent depuis près de trois ans, à la fois pour des raisons structurelles (exposition au marché du CDMA) et ponctuelles (problèmes d'intégration avec Lucent)", précise l'analyste de Natixis dans une note, estimant que ces deux points de difficulté devraient s'estomper, même s'ils ne disparaîtront pas complètement.

La norme de réseau 3G mobile CDMA, concurrente du GSM et surtout utilisée sur le continent américain et en Asie, devrait bénéficier des investissements de certains opérateurs dès le deuxième semestre, explique-t-il.

Des professionnels font aussi état d'une rumeur, jugée irréaliste par les analystes, selon laquelle un acteur chinois prendrait une participation au capital d'Alcatel-Lucent.

Par ailleurs, l'équipementier télécom a enregistré une progression de 10% de ses ventes au deuxième trimestre par rapport au premier dans le segment des routeurs à destination des opérateurs téléphoniques, d'après un rapport publié mardi par le cabinet d'analyse Dell'Oro.   Suite...

 
<p>Alcatel-Lucent flambait &agrave; la Bourse de Paris mercredi, profitant d'un rel&egrave;vement de recommandation de Natixis et d'une rumeur de prise de participation d'un acteur chinois au capital du groupe. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau</p>