21 août 2009 / 17:29 / dans 8 ans

Microsoft et Sony veulent contrôler les loisirs de salon

<p>Jusqu'ici essentiellement cantonn&eacute;s au jeu vid&eacute;o, Microsoft et Sony veulent d&eacute;sormais &eacute;riger leurs consoles respectives Xbox 360 (en bas) et PlayStation 3 (en haut) en point central du divertissement &agrave; la maison, alors que la distribution des contenus num&eacute;riques s'acc&eacute;l&egrave;re. /Photos d'archives/REUTERS</p>

par Gabriel Madway

SAN FRANCISCO (Reuters) - Jusqu‘ici essentiellement cantonnés au jeu vidéo, Microsoft et Sony veulent désormais ériger leurs consoles respectives Xbox 360 et PlayStation 3 en point central du divertissement à la maison, alors que la distribution des contenus numériques s‘accélère.

Les deux rivaux disposent de dizaines de millions d‘utilisateurs, une manne sur laquelle ils espèrent capitaliser si le grand public se tourne en masse vers leurs consoles devenues pour l‘occasion le point de convergence des loisirs numériques en offrant films, programmes TV, musique et jeux.

La console de jeu en tant que point de convergence numérique est considérée depuis des années comme l‘avenir du divertissement à la maison, mais les consommateurs n‘ont pas encore adopté ce modèle et préfèrent toujours utiliser plusieurs appareils.

Selon les analystes, bien qu‘il soit encore trop tôt pour désigner un vainqueur, Microsoft semble avoir pris de l‘avance sur Sony. Avec sa Xbox, le groupe américain tire déjà des revenus réguliers des abonnements payants à ses services et bénéficie d‘une cohorte de partenariats sur le contenu, notamment avec Netflix (distribution dématérialisée de vidéo à la demande) et le site communautaire Facebook.

Les deux groupes ne fournissent pas de chiffres de ventes pour leurs réseaux de divertissement Xbox Live et PlayStation Network (PSN). Mais Jesse Divnich, analyste chez EEDAR, déclare que les ventes ont plus que doublé au cours de l‘année écoulée et il prévoit que le chiffre d‘affaires combiné atteindra un milliard de dollars en 2009.

“Nous constatons que les systèmes de jeu vidéo tentent de prendre le contrôle de nos salons en offrant tous les services et les divertissements dont nous avons besoin, à partir d‘un seul appareil”, dit-il.

Xbox Live et PSN proposent tous deux des films, des programmes télévisés et des vidéos, en plus du téléchargement de jeux. Les membres de Xbox Live Gold paient 50 dollars par an pour des services supplémentaires, dont le jeu en ligne à plusieurs et l‘accès à Netflix. Le service de jeu en ligne de PSN est gratuit.

Mais Microsoft a accumulé avec les années un groupe de joueurs dévoués, déclare Michael Pachter, analyste de Wedbush Morgan, qui estime à 11 millions le nombre d‘abonnés à Xbox Live Gold.

“Microsoft simplifie la chose: d‘abord des jeux en ligne, ensuite pousser le joueur en ligne à regarder des vidéos, et vous savez que la prochaine étape ce sera la télévision sur internet. Il l‘a fait de façon très intelligente”, dit-il.

Pour David Cole, fondateur du cabinet d’études DFC Intelligence, le lecteur Blu-ray de la PlayStation 3 a séduit au-delà des seuls joueurs, mais les consommateurs continuent d‘acheter des consoles avant tout pour les jeux.

PLUS UN MARATHON QU‘UN SPRINT

Beaucoup d‘appareils comme l‘Apple TV d‘Apple proposent films et programmes TV, mais les analystes estiment que les jeux vidéo donnent l‘avantage aux consoles.

La Wii de Nintendo est en tête des ventes des consoles aux Etats-Unis, devant la Xbox 360 et la PS3.

Selon les analystes, la Wii, toujours cantonnée aux jeux, dispose d‘une opportunité unique pour diversifier son contenu, grâce à sa base de consommateurs, élargie aux familles et joueurs occasionnels.

“Nous nous concentrons vraiment sur les jeux vidéo”, a néanmoins fait savoir Cammie Dunaway, vice-président exécutif de Nintendo Amérique pour le marketing et les ventes.

Microsoft et Sony sont deux grands groupes diversifiés dont le jeu ne constitue qu‘une petite partie de l‘activité. Les deux mettent ainsi en avant la force de levier dont ils disposent pour transformer leur console en un centre névralgique du divertissement à la maison.

“(...) Nous avons fait des investissements stratégiques dans Xbox Live, avec l‘objectif de bâtir une plate-forme de divertissement pour le consommateur”, a déclaré Shane Kim, vice-président chargé de la stratégie et du développement pour l‘activité divertissement interactif de Microsoft.

Il explique que les récents accords conclus avec le service de musique en lecture continue (streaming) last.fm et les groupes de télévision à péage Canal Plus et BSkyB montraient que la Xbox devenait un centre unique pour les médias.

Le service Xbox Live a été lancé en 2002 et compte 20 millions de membres avec une base installée de plus de 30 millions de consoles.

De son côté, Sony a déclaré que l‘ampleur de son savoir-faire dans les technologies et le contenu était un avantage dans une bataille qui tiendra plus du marathon que du sprint.

Le service PSN de Sony, lancé en 2006, compte plus de 26 millions d‘abonnés. Quelque 24 millions de PS3 sont sur le marché, en plus des 53 millions de PlayStation Portable (PSP), qui offrent également un accès au réseau.

Version française Mathilde Gardin

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below