Palm ouvrira en septembre une boutique en ligne pour le Pre

mardi 18 août 2009 20h02
 

NEW YORK (Reuters) - Palm Inc a annoncé mardi le lancement à partir de la mi-septembre d'une version test de son magasin en ligne d'applications destiné à son nouveau combiné Pre, afin de concurrencer l'App Store d'Apple conçu pour l'iPhone.

Comme avec le magasin en ligne de la marque à la pomme, initiatrice du concept, les développeurs pour le téléphone multimédia Pre pourront proposer sans frais à Palm des applications gratuites ou payantes.

En contrepartie, Palm percevra 30% des revenus générés par chaque logiciel payant, le solde revenant à l'éditeur.

En mai dernier, Apple a annoncé avoir franchi le cap symbolique du milliard d'applications téléchargées, moins d'un an après le lancement de sa boutique en ligne.

Le cabinet d'études spécialisés Research Analytics a estimé récemment que le marché des contenus pour mobiles, qui rassemble entre autres jeux, sonneries, fonds d'écran, vidéo, télévision, alertes textes et internet, devrait croître de 15% cette année pour atteindre 62 milliards de dollars (44,3 milliards d'euros).

Palm mise sur le nouveau système d'exploitation WebOS qui équipe le Pre et sur son magasin en ligne, baptisé App Catalog, pour regagner des parts de marché après avoir été bousculé par Apple et Researh In Motion, le fabricant du BlackBerry, sur le marché des smartphones (combinés multimedia).

L'opérateur américain Sprint Nextel commercialise actuellement en exclusivité le Pre aux Etats-Unis. Mais Verizon Wireless, une coentreprise de Verizon Communications et Vodafone Group, a annoncé qu'il proposerait également l'appareil au début de l'année prochaine.

En Bourse, vers 16h30 GMT, l'action Palm bondissait de 4,23% à 13,79 dollars.

Sinead Carew, version française Claude Chendjou

 
<p>Palm annonce le lancement &agrave; partir de la mi-septembre d'une version test de son magasin en ligne d'applications destin&eacute; &agrave; son nouveau combin&eacute; Pre, afin de concurrencer l'App Store d'Apple con&ccedil;u pour l'iPhone. /Photo prise le 2 avril 2009/REUTERS/David Becker</p>