Apple enquête sur les incidents liés à l'iPhone

mardi 18 août 2009 16h38
 

BRUXELLES (Reuters) - Apple étudie les cas d'écrans d'iPhone qui, selon plusieurs médias européens, se sont fissurés sans raison apparente, a déclaré une porte-parole de la Commission européenne.

Apple a décrit les incidents signalés par la presse comme des cas isolés, a-t-elle ajouté.

Le groupe américain avait déclaré être informé des incidents rapportés dans la presse. Parmi ceux-ci figure le cas d'un adolescent français, qui a expliqué la semaine dernière dans le journal La Provence que l'écran de l'iPhone de son amie s'était fissuré après s'être mis à crépiter. Il dit avoir été légèrement blessé à l'oeil.

"Apple nous a dit qu'il considérait cela comme des incidents isolés. Ils ne l'envisagent pas comme un problème général", a déclaré Helen Kearns, porte-parole de la Commission européenne, qui supervise les contrôles de sécurité des produits vendus dans ses 27 pays membres.

"Ils essaient d'obtenir davantage de détails sur ces incidents et procéderont à des tests si nécessaire pour identifier la cause possible", a-t-elle dit lors d'une conférence de presse.

Apple n'a pas souhaité commenter ces déclarations mais un porte-parole d'Apple Europe a déclaré: "Nous sommes au courant de ces (cas) et nous attendons de recevoir les iPhone des clients concernés. Tant que nous n'aurons pas tous les détails, nous n'aurons rien à ajouter".

Timothy Heritage, version française Mathilde Gardin

 
<p>La Commission europ&eacute;enne annonce qu'Apple &eacute;tudie les cas d'&eacute;crans d'iPhone qui, selon plusieurs m&eacute;dias europ&eacute;ens, se sont fissur&eacute;s sans raison apparente. Apple a d&eacute;crit les incidents signal&eacute;s par la presse comme des cas isol&eacute;s, a ajout&eacute; une porte-parole de l'ex&eacute;cutif europ&eacute;en. /Photo d'archives/REUTERS/Robert Galbraith</p>