Publicis dit que l'achat de Razorfish peut être relutif en 2010

mardi 11 août 2009 20h55
 

par Cyril Altmeyer

PARIS (Reuters) - Publicis a dit mardi espérer que le rachat de l'agence de publicité sur internet Razorfish à Microsoft pour environ 530 millions de dollars (374 millions d'euros) sera légèrement relutive dès 2010, tablant sur un impact positif d'au moins 4 à 5% en 2011.

L'acquisition de Razorfish, annoncée dimanche, permettra au troisième groupe publicitaire mondial d'atteindre avec un an d'avance l'objectif de réaliser un quart de son chiffre d'affaires dans le numérique, le seul support encore en croissance malgré la crise. (Plus de détails: )

"En prenant une hypothèse conservatrice dans laquelle nous ne bénéficions que d'une partie des synergies de coûts, (l'acquisition sera) dilutive de 1-2% en 2010. Mais on l'espère légèrement relutive", a précisé Maurice Lévy, le président du directoire de Publicis. "Pour 2011, elle devrait être relutive au minimum de 4-5%".

L'acquisition de Razorfish, jugée stratégiquement avisée par les analystes, a permis à l'action Publicis de s'adjuger 4,3% lundi, avant de succomber à des prises de bénéfice mardi, pour finir en recul de 2% à 25,45 euros, donnant une capitalisation de cinq milliards d'euros environ. Elle a rebondi de 38% depuis le début de l'année.

Le prix payé par Publicis représente environ 1,4 fois le chiffre d'affaires 2008-2009 d'environ 380 millions de dollars de Razorfish.

Maurice Lévy s'est dit confiant dans la capacité de Publicis d'améliorer la marge de Razorfish, qui s'est établie à 10,1% en 2008-2009.

INTÉGRATION "RELATIVEMENT FACILE"

Maurice Lévy a précisé qu'il s'attendait à ce que l'intégration de Razorfish soit "relativement facile", sans coûts additionnels autres que les frais traditionnels liés à une acquisition.   Suite...