Les fabricants de PC à l'assaut de la forteresse Apple

jeudi 6 août 2009 21h14
 

par Clare Baldwin

SAN FRANCISCO, 6 août Reuters) - Les fabricants de PC qui convoitent depuis longtemps la part de marché et la clientèle d'Apple ne manqueront pas de saisir la chance qui leur est offerte avec l'avènement d'ordinateurs portables plus puissants, plus légers, plus fins et surtout moins coûteux qu'un Mac.

Tout dépendra cependant de leur capacité à rivaliser avec l'aura chic de la firme à la pomme et sa réputation de fiabilité.

Les analystes estiment que la prochaine génération de "notebooks", ces ordinateurs portables dédiés principalement à internet, pourrait rapidement devenir une alternative crédible aux portables Apple en termes de prix et de performance, grâce aux plates-formes de processeurs "CULV" d'Intel.

Les puces CULV, pour "Consumer Ultra-Low Voltage" (consommation énergétique ultra-basse), permettront en effet aux PC portables d'être plus petits et plus légers, pouvant dès lors rivaliser notamment avec le modèle ultrafin MacBook Air.

Les processeurs Intel sont aujourd'hui beaucoup moins gourmands en énergie. Ils n'ont donc plus besoin d'autant d'espace pour leur système de refroidissement et peuvent être beaucoup plus fins tout en étant assez puissants pour gérer les fonctions multimédias que les utilisateurs demandent.

Les fabricants de PC, d'ASUStek à Hewlett-Packard en passant par Acer, mettent les bouchées doubles pour concevoir des notebooks qui feraient moins de 2,5 centimètres d'épaisseur, seraient dotés d'une autonomie améliorée de 60% et pourraient être vendus moitié moins cher que les 1.500 dollars d'un MacBook Air (1.000 euros environ).

Apple règne sur le marché haut de gamme. En juin, en base dollars, le groupe de Cupertino détenait 91% du marché des ordinateurs coûtant plus de 1.000 dollars aux Etats-Unis, selon les estimations du cabinet NPD.

Tandis que la base de la clientèle Apple grossit et est connue pour être d'une extrême fidélité, la question du prix la rend vulnérable, jugent les analystes. En période de récession économique, une nouvelle génération de PC Windows plus fins pourrait séduire.   Suite...

 
<p>Un ordinateur MacBook Pro dans un magasin Apple &agrave; San Francisco. Les fabricants de PC qui convoitent depuis longtemps la part de march&eacute; et la client&egrave;le d'Apple ne manqueront pas de saisir la chance qui leur est offerte avec l'av&egrave;nement d'ordinateurs portables plus puissants, plus l&eacute;gers, plus fins et surtout moins co&ucirc;teux qu'un Mac. /Photo prise le 21 juillet 2009/REUTERS/Robert Galbraith</p>