Les ventes de PC en Europe ont reculé de 3,3% au 2e trimestre

jeudi 6 août 2009 22h16
 

LONDRES (Reuters) - Les ventes d'ordinateurs personnels ont reculé de 3,3% en Europe occidentale au deuxième trimestre, la popularité des netbooks ayant permis de limiter l'effondrement du marché, qui ne devrait pas rebondir avant 2010, déclare le cabinet Gartner.

Les ventes de PC sont tombées à 13,3 millions d'unités dans la zone. La chute de 21% des ventes en volumes destinées aux entreprises a été en partie compensée par une hausse du même ordre sur le marché des particuliers.

"Pour comprendre la situation, vous devez regarder le marché avec et sans les mini-ordinateurs portables", a déclaré le principal analyste du cabinet, Ranjit Atwal.

"Sans ces mini-ordinateurs portables, le marché se serait replié de plus de 15% mais étant donné les nouveaux marchés et les petits prix de ces PC, ils ont réussi à éviter un déclin encore plus marqué."

La popularité des netbooks - mini-ordinateurs portables simples et bon marché - a permis à Acer de devenir le numéro deux sur le marché britannique, derrière Dell, et de conserver sa place de leader en France et en Allemagne.

Les analystes estiment que les netbooks ont permis de maintenir à flot le marché mondial des PC mais que leur prix bon marché menace les bénéfices.

Selon Ranjit Atwal, les ventes de PC ne se redresseront pas avant l'année prochaine en raison d'une demande qui reste atone, et ce malgré l'arrivée au quatrième trimestre du système d'exploitation Windows 7 de Microsoft.

"D'ici la fin de l'année, tous les marchés seront sur le déclin, s'ils n'ont pas touché le fond, donc nous ne nous attendons pas à une reprise avant l'année prochaine", a-t-il dit.

Paul Sandle, version française Mathilde Gardin

 
<p>Selon le cabinet Gartner, les ventes d'ordinateurs personnels ont recul&eacute; de 3,3% en Europe occidentale au deuxi&egrave;me trimestre, la popularit&eacute; des netbooks ayant permis de limiter l'effondrement du march&eacute;, qui ne devrait pas rebondir avant 2010. /Photo d'archives/REUTERS/Nicky Loh</p>