31 juillet 2009 / 06:17 / il y a 8 ans

Eutelsat relève son objectif de croissance sur trois ans

<p>Giuliano Berretta, P-DG d'Eutelsat. L'op&eacute;rateur de satellites annonce des r&eacute;sultats annuels conformes &agrave; ses objectifs et rel&egrave;ve ses pr&eacute;visions de croissance sur trois ans, notamment gr&acirc;ce &agrave; la demande de couverture compl&eacute;mentaire de pays par satellite pour g&eacute;n&eacute;raliser l'acc&egrave;s &agrave; l'internet &agrave; haut d&eacute;bit. /Photo d'archives/REUTERS/John Schults</p>

par Cyril Altmeyer

PARIS (Reuters) - Eutelsat a annoncé vendredi des résultats annuels conformes à ses objectifs et relevé ses prévisions de croissance sur trois ans, notamment grâce à la demande de couverture complémentaire de pays par satellite pour généraliser l‘accès à l‘internet à haut débit.

L‘opérateur de satellites a réalisé un chiffre d‘affaires de 940,5 millions d‘euros au cours de l‘exercice 2008-2009 clos le 30 juin, en hausse de 7,2%.

Le groupe, qui parie également sur le développement de la télévision en haute définition et la diffusion en 3D d’événements tels que des concerts, prévoit une croissance annuelle moyenne pondérée de ses ventes de 7% pour la période 2009-2012 au lieu de 6% pour 2008-2011.

L‘action s‘adjuge 3,63% à 19,83 euros vers 12h25, surperformant l‘indice des médias en hausse de 1,2% et le CAC-40 qui recule de 0,15%.

“Les tendances opérationnelles, en particulier le carnet de commandes, sont solides, et le léger relèvement de prévision de croissance pour les trois prochains exercices paraît bien étayé, confirmant les qualités défensives de la société”, souligne J.P. Morgan dans une note.

Sa marge d‘Ebitda ressort à 742,1 millions d‘euros en 2008-2009, soit un taux de 78,9%, conforme à son objectif de plus de 78%. Le groupe prévoit de la maintenir à environ 77% au cours des trois exercices à venir.

“Nous avons pour objectif d’être rentables, mais il ne faut pas que la rentabilité instantanée aille à l‘encontre de la rentabilité future”, a déclaré lors d‘un entretien téléphonique accordé à Reuters Giuliano Berretta, P-DG d‘un groupe qui a coutume de relever ses objectifs en cours d‘exercice.

Les 13 analystes interrogés par Reuters Estimates attendaient en moyenne un chiffre d‘affaires de 935 millions d‘euros - alors que le groupe tablait sur plus de 925 millions - et un Ebitda de 745 millions, soit une marge de 79,7%.

Pour l‘exercice 2009-2010, le groupe table sur un chiffre d‘affaires supérieur à un milliard d‘euros et un Ebitda de plus de 780 millions.

Le groupe compte également maintenir son rythme annuel moyen d‘investissements à 450 millions d‘euros et la distribution de 50 à 75% de son résultat net aux actionnaires.

TENDANCE À LA HAUSSE DES TARIFS

Eutelsat versera un dividende de 0,66 euro par action au titre de 2008-2009 - contre 0,60 euro pour l‘exercice précédent - soit 58,6% du résultat net qui s’établit à 247,3 millions, en hausse de 43,6%.

Son carnet de commandes a augmenté de 15,5% à 3,94 milliards d‘euros au 30 juin.

Giuliano Berretta, qui abandonnera ses fonctions de directeur général à Michel de Rosen en novembre mais restera président du conseil d‘administration jusqu’à fin 2011, a précisé qu‘Eutelsat ne ressentait pas les effets de la crise.

“Nous sommes le dernier maillon de la chaîne : un groupe de télévision payante va peut-être diminuer certaines dépenses mais il ne va pas se priver de sa capacité de transmission”, a-t-il expliqué. “Vu le développement de notre flotte avec des positions phares, nous avons plutôt une tendance à l‘augmentation des tarifs qu’à une diminution”, a-t-il ajouté.

Eutelsat, dont le taux de remplissage de la flotte de 27 satellites atteint 88,8% au 30 juin, compte lancer cinq satellites d‘ici trois ans, dont KA-SAT qui sera mis en orbite fin 2010 à point nommé, selon Giuliano Berretta.

“On imagine qu’à la fin 2010 la crise sera derrière nous et qu‘il y aura un appétit très fort pour le haut débit”, a-t-il dit.

Le groupe a réduit sa dette nette de près de 100 millions d‘euros en un an, à 2,326 milliards d‘euros au 30 juin, représentant 3,13 fois l‘Ebitda contre 3,48 fois un an plus tôt et compte maintenir ce ratio entre 3 et 4.

Fort d‘un peu plus de 3,2 milliards de lignes de crédit, dont 550 millions non tirées, et une trésorerie nette de 141 millions d‘euros, Eutelsat reste à l‘affût d‘acquisitions, mais tout en privilégiant la croissance organique, a dit Giuliano Berretta.

L‘action a clôturé en hausse de 0,47% à 19,14 euros, donnant une capitalisation de quelque 4,2 milliards d‘euros. L‘espagnol Abertis et la Caisse des dépôts et consignations (CDC) détiennent respectivement 31% et 26% du capital.

Edité par Jean-Michel Bélot et Matthieu Protard

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below