Ubisoft abaisse ses prévisions après d'un 1er semestre difficile

lundi 27 juillet 2009 18h09
 

PARIS (Reuters) - Ubisoft a abaissé ses objectifs financiers pour l'exercice 2009-2010 en raison d'un premier semestre inférieur à ses prévisions dans un marché plus difficile que prévu en Europe et aux Etats-Unis.

L'éditeur de jeux vidéo a accusé une chute de 50,6% de son chiffre d'affaires au premier trimestre 2009-2010 (avril-juin), à 83 millions d'euros, à comparer à un objectif d'environ 95 millions.

Au deuxième trimestre (juillet-septembre), qui devrait être marqué par un "nombre limité" de sorties de jeux, Ubisoft attend un chiffre d'affaires d'environ 80 millions (-54%), contre 130 millions anticipés antérieurement.

Sur l'ensemble de l'exercice qui se terminera fin mars 2010, Ubisoft attend désormais un chiffre d'affaires de 1,040 milliard d'euros - contre 1,1 milliard auparavant - et une marge opérationnelle courante avant rémunérations payées en actions d'au moins 7% - au lieu d'au moins 11%.

"Nous constatons aujourd'hui un très fort ralentissement de notre activité sur (la console) Nintendo DS et sur les titres du back-catalogue, dans un marché plus difficile qu'anticipé, qui aura un impact significatif sur notre premier semestre", explique dans un communiqué le P-DG Yves Guillemot.

Ubisoft, dont l'américain Electronic Arts détient près de 15%, confirme en revanche viser une hausse d'environ 23% de ses ventes au second semestre.

Il précise également que le lancement de ses jeux "Splinter Cell Conviction" et "Red Steel" est décalé du troisième au quatrième trimestre de son exercice (soit à janvier-mars 2010). Quant à "Ghost Recon" et "I am Alive", ils sont désormais programmé pour l'exercice 2010-2011 au lieu du quatrième trimestre 2009-2010.

Les ventes de jeux vidéo ont chuté de 31% aux Etats-Unis en juin, accusant leur plus forte baisse depuis 2000. Depuis le début de l'année, la baisse ressort à 12%, selon l'institut d'études NPD.

L'action Ubisoft a clôturé en hausse de 2,35% à 14,585 euros lundi, donnant une capitalisation de 1,37 milliard d'euros. Elle a regagné 4,55% depuis le début de l'année, après avoir plongé de 59,8% en 2008.

Cyril Altmeyer, édité par Gilles Guillaume

 
<p>Le P-DG d'Ubisoft, Yves Guillemot. Ubisoft a abaiss&eacute; ses objectifs financiers pour l'exercice 2009-2010 en raison d'un premier semestre inf&eacute;rieur &agrave; ses pr&eacute;visions dans un march&eacute; plus difficile que pr&eacute;vu en Europe et aux Etats-Unis. L'&eacute;diteur de jeux vid&eacute;o a accus&eacute; une chute de 50,6% de son chiffre d'affaires au premier trimestre 2009-2010 (avril-juin), &agrave; 83 millions d'euros. /Photo d'archives/REUTERS/Keith Bedford</p>