Baisse du bénéfice de Verizon qui compte supprimer 8.000 postes

lundi 27 juillet 2009 17h35
 

par Sinead Carew

NEW YORK (Reuters) - Verizon Communications fait état d'une baisse de son bénéfice trimestriel et annonce la suppression de 8.000 postes dans ses activités filaires, les faibles performances de ces dernières portant une ombre sur la croissance des segments sans fil.

Malgré la publication de résultats du deuxième trimestre conformes aux attentes des analystes financiers, le titre du groupe, premier opérateur mobile américain avec Verizon Wireless, reculait vers 15h30 GMT de 2,57% à 30,69 dollars alors que le Dow Jones cédait 0,22%.

La suppression de 8.000 postes, qui représentent 3,4% d'un effectif total de 235.000 employés, viennent se rajouter aux 8.000 postes supprimés l'année dernière.

"De toute évidence, les difficultés de l'activité économique dans son ensemble pèsent sur nos métiers", a déclaré John Killian, directeur financier de Verizon lors d'une conférence téléphonique.

En plus des suppressions de postes prévues au cours de la seconde partie de l'année, Verizon devra également "réduire de manière plus importante la structure de coûts sur les 12 à 18 prochains mois", a-t-il ajouté.

Le résultat net du groupe est ressorti à 3,16 milliards de dollars sur la période, soit 0,52 dollar par action contre 3,4 milliards (0,66 dollar par action) il y a un an.

Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action s'est établi à 0,63 dollar par action, un niveau conforme aux attentes des analystes financiers.

Le chiffre d'affaires du deuxième trimestre s'est établi à 26,86 milliards de dollars, contre 24,1 milliards de dollars il y a un an et une estimation moyenne des analystes de 26,846 milliards, selon Reuters Estimates.   Suite...

 
<p>Verizon Communications a r&eacute;alis&eacute; un r&eacute;sultat net de 3,16 milliards de dollars au deuxi&egrave;me trimestre (contre 3,4 milliards) et un chiffre d'affaires de 26,86 milliards de dollars, (contre 24,1 milliards de dollars il y a un an), dont la progression a &eacute;t&eacute; soutenue par une augmentation du nombre de ses abonn&eacute;s sans fil et le rachat de l'op&eacute;rateur Alltel. /Photo prise le 26 avril 2009/REUTERS/Rick Wilking</p>