Résultats trimestriels supérieurs aux attentes pour TomTom

mercredi 22 juillet 2009 11h10
 

AMSTERDAM (Reuters) - TomTom, qui a annoncé des résultats supérieurs aux attentes au 2e trimestre, a revu à la hausse son objectif de révision de coûts mais n'a fourni aucune nouvelle prévision sur ses résultats annuels en raison du manque de visibilité du marché.

"Le marché reste difficile mais, jusqu'à présent, la demande de l'utilisateur final a été conforme à nos attentes", a déclaré dans un communiqué Harold Goddijn, directeur général du spécialiste néerlandais des terminaux de navigation.

Le bénéfice net du groupe a reculé de 61% à 20 millions d'euros au 2e trimestre, mais il s'est révélé supérieur au consensus des analystes (13 millions d'euros en moyenne).

Le fabricant norvégien, dont la dette nette s'élève à un milliard d'euros en raison du rachat de Tele Atlas l'an dernier, a vu ses ventes chuter de 24% à 368 millions d'euros au deuxième trimestre sur un an, bien que les ventes de navigateurs GPS haut de gamme ont été supérieures aux prévisions.

TomTom, qui fabrique également des logiciels cartographiques pour les ordinateurs de poche, a relevé mercredi son objectif d'économie de coûts à 90 millions d'euros sur l'année, contre 60 millions d'euros initialement prévus.

UN MODÈLE ÉCONOMIQUE FRAGILISÉ

"Les résultats du deuxième trimestre de TomTom ont été meilleurs que prévu, soutenus par des prix de ventes moyens solides et des volumes de ventes supérieurs aux prévisions," a souligné Jeffrey Stuart, analyste chez Nomura.

Cependant, le modèle économique de TomTom et de son principal concurrent, le numéro un américain Garmin, pourrait être fragilisé par le développement de services de navigation comparables sur les téléphones portables.

Au 2e trimestre, TomTom a vendu 2,46 millions d'unités à un prix moyen de 112 euros, un chiffre légèrement au-dessus des attentes.   Suite...

 
<p>Le sp&eacute;cialiste n&eacute;erlandais des terminaux de navigation TomTom, qui a annonc&eacute; des r&eacute;sultats sup&eacute;rieurs aux attentes au 2e trimestre, a revu &agrave; la hausse son objectif de r&eacute;vision de co&ucirc;ts mais n'a fourni aucune nouvelle pr&eacute;vision sur ses r&eacute;sultats annuels en raison du manque de visibilit&eacute; du march&eacute;. /Photo d'archives/REUTERS/Morris Mac Matzen</p>