Vivendi confirme être en discussion avec Zain

jeudi 9 juillet 2009 18h01
 

PARIS (Reuters) - Vivendi a confirmé jeudi être en discussion avec le groupe Zain pour racheter les activités africaines de l'opérateur mobile koweïtien.

"Vivendi confirme son intérêt pour une participation majoritaire dans les activités de télécommunications du groupe Zain en Afrique, conformément à sa stratégie affichée de rechercher la croissance dans les pays émergents", a précisé le groupe de communication et de médias dans un communiqué.

"Cette acquisition permettrait au groupe de capitaliser sur son expérience réussie de développement dans la téléphonie mobile en Afrique", ajoute-t-il, précisant que, "dans l'état actuel des discussions", il n'avait aucune certitude d'aboutir à un accord.

Il souligne qu'il appliquera à l'examen de cet investissement ses critères habituels de rentabilité et fera preuve de discipline financière.

"En particulier, Vivendi attache la plus extrême importance au maintien de sa notation et de son dividende aux niveaux actuels et continuera à oeuvrer dans l'intérêt de ses actionnaires", souligne le groupe.

Des sources bancaires avaient indiqué dans la journée à Reuters que Calyon (groupe Crédit agricole) conseillait Vivendi et pourrait monter un prêt relais en cas d'acquisition.

Vivendi pourrait rencontrer quelques difficultés à lever huit à neuf milliards de dollars sur le marché avec sa notation BBB, selon des banquiers.

Avec 7,5 milliards de dollars de prêts syndiqués en février, il ne sera pas facile pour le groupe d'attirer de nouveaux créanciers et de convaincre ses banques d'accroître leur exposition, ajoutent-ils.

Les rumeurs sur un vif intérêt de Vivendi pour les activités de Zain dans 16 pays africains se sont multipliées ces dernières semaines, pesant sur le titre du groupe français.   Suite...

 
<p>Le pr&eacute;sident du directoire de Vivendi, Jean-Bernard L&eacute;vy. Le groupe fran&ccedil;ais de communication et de m&eacute;dias a confirm&eacute; dans un communiqu&eacute; &ecirc;tre en discussion avec l'op&eacute;rateur mobile kowe&iuml;tien Zain pour racheter les activit&eacute;s africaines de ce dernier. /Photo prise le 15 mai 2009/REUTERS/Philippe Wojazer</p>