L'erreur d'aiguillage d'un e-mail, grand classique en entreprise

jeudi 9 juillet 2009 08h21
 

NEW YORK (Reuters) - Vous avez déjà envoyé un courriel et compris au moment où il quittait votre messagerie électronique que vous vous étiez trompés de destinataire ? Vous n'êtes pas seul.

Selon une étude menée par The Creative Group, 80% des 250 cadres américains de la publicité et du marketing interrogés ont eu au moins une fois dans leur vie professionnelle des sueurs froides après avoir envoyé un courrier électronique.

Des informations confidentielles sur le salaire d'un employé envoyées à tout le personnel, un CV adressé à son patron et non au concurrent auquel il était destiné, une note de service sur l'utilisation des toilettes qui se retrouve chez un client...

Parmi les autres confidences recueillies pour cette étude, une employée raconte avoir envoyé une photo osée d'elle-même à tous ses collègues alors qu'elle ne la réservait qu'à quelques proches.

On peut en sourire, mais Megan Slabinski, directrice du Creative Group, souligne que "les erreurs d'envoi d'e-mail peuvent être douloureusement visibles et contagieuses".

"Dans le contexte économique, prévient-elle, il faut être particulièrement prudent et ne rien faire qui puisse conduire vos employeurs à s'interroger sur votre compétence ou votre jugement, et cela passe par une attention redoublée au moment d'envoyer un courrier, surtout s'il contient une information sensible."

Belinda Goldsmith, version française Henri-Pierre André

 
<p>Selon une &eacute;tude men&eacute;e par The Creative Group, 80% des 250 cadres am&eacute;ricains de la publicit&eacute; et du marketing interrog&eacute;s ont eu au moins une fois dans leur vie professionnelle des sueurs froides apr&egrave;s avoir envoy&eacute; un courrier &eacute;lectronique. /Photo d'archives/REUTERS/Sherwin Crasto</p>