France Télécom n'envisage pas d'acquérir des actifs de Zain

dimanche 5 juillet 2009 15h17
 

AIX-EN-PROVENCE, Bouches-du-Rhône (Reuters) - France Télécom n'envisage pas pour l'instant de se porter acquéreur d'actifs qui pourraient être mis en vente par l'opérateur koweitien Zain, dit dimanche son P-DG.

"Pour le moment, ce n'est pas à l'ordre du jour, a répondu Didier Lombard à une question en ce sens lors des Rencontres économiques d'Aix-en-Provence.

Selon des articles de presse, Zain envisage de céder ses activités africaines et a reçu plusieurs offres, dont une de Vivendi. Le président du directoire de Vivendi s'est refusé samedi à tout commentaire.

Zain, dont le principal actionnaire est le fonds souverain du Koweït, a beaucoup investi pour étendre ses activités et il est désormais présent dans 23 pays au Moyen Orient et en Afrique.

Depuis 2005, Zain a dépensé plus de 12 milliards de dollars (8,5 milliards d'euros) en Afrique, dont près de trois milliards de dollars au Nigéria, et a annoncé qu'il prévoyait de dépenser jusqu'à deux milliards de dollars sur le continent cette année.

Didier Lombard a par ailleurs confirmé que France Télécom utiliserait l'emprunt de 2,5 milliards de dollars lancé la semaine dernière pour refinancer sa dette et qu'il n'envisageait pas de réaliser d'acquisition importante.

Prié de dire si son groupe était intéressé par l'achat de T-Mobile UK, la filiale britannique de Deutsche Telekom, il a répondu : "Nous n'avons fait aucune offre", sans en dire davantage sur cette question.

S'agissant de la stratégie de croissance de France Télécom dans les économies émergentes, Didier Lombard a dit que le groupe réalisait des acquisitions "pays par pays et licence (de téléphonie mobile) par licence", sans préciser les pays vers lesquels le groupe français tournait son regard.

Marie Maître, édité par Jean-Baptiste Vey, Nicolas Delame

 
<p>Didier Lombard, P-DG de France T&eacute;l&eacute;com, affirme que son groupe n'envisage pas pour l'instant de se porter acqu&eacute;reur d'actifs &eacute;ventuellement mis en vente par l'op&eacute;rateur koweitien Zain. /Photo prise le 26 mai 2009/REUTERS/Philippe Wojazer</p>