Oracle envisagerait de supprimer 1.000 emplois en Europe

jeudi 2 juillet 2009 20h55
 

BOSTON (Reuters) - Oracle prévoit de licencier jusqu'à 1.000 employés en Europe, soit environ 1% de ses effectifs mondiaux, la récession pesant sur les résultats du spécialiste américain des progiciels, selon l'Agence France Presse.

Deborah Hellinger, porte-parole d'Oracle, a refusé de commenter le dossier.

Oracle rejoindrait ainsi d'autres géants du secteur technologique qui ont annoncé d'importantes suppressions d'effectifs dans un contexte de crise, comme notamment EMC, Hewlett-Packard, International Business Machines, Intel, Microsoft et SAP.

Les syndicats ont appris ces suppressions d'emplois lundi et mardi durant des réunions de commissions de salariés européens d'Oracle, écrit l'AFP.

Le groupe californien employait environ 86.000 personnes au 31 mai dernier, contre 84.233 un an auparavant. Près d'un tiers des salariés du groupe sont basés aux Etats-Unis.

Jim Finkle, version française Stanislas Dembinski