Marchés émergents et internet mèneront la reprise dans la pub

vendredi 26 juin 2009 19h05
 

par Cyril Altmeyer

CANNES (Reuters) - Baromètre de la crise, la publicité cherche à se positionner sur les segments qui devraient mener la timide reprise du marché espérée pour 2010, à savoir les pays émergents et internet, ont estimé des responsables du secteur réunis cette semaine à Cannes.

"Je dis à mes équipes: quand il y a un requin dans l'eau, cela ne sert à rien de nager plus vite que le requin, il faut simplement nager plus vite que tout le monde. Notre priorité est donc d'être un nageur très rapide", a dit à Reuters David Jones, patron des réseaux Euro RSCG et Havas Worldwide, en marge du 56e festival de publicité des "Cannes Lions".

Il a précisé compter en particulier sur des marchés émergents comme la Chine et l'Inde et, dans l'internet, sur les réseaux sociaux et la publicité sur mobile.

Signe de la réduction des budgets au sein du secteur, le festival a accusé une chute de 40% du nombre des délégués, ramené à 6.000 cette année, et de 20% du nombre des travaux publicitaires concourant aux diverses remises de prix.

Martin Sorrell, directeur général de WPP, premier groupe publicitaire mondial, a déclaré à Reuters que les signes de reprise du marché viendront plus probablement d'Asie que d'Europe occidentale.

"Il y a eu une reprise qui était intéressante en Chine en avril, mais mai n'a pas été aussi bon", a-t-il observé. "Nous allons dépendre beaucoup de ce qui se passe en Chine. Cela pourrait être très difficile à accepter pour nous, mais nous allons dépendre d'eux".

MARKETING "VERT" EN VOGUE

Eric Schmidt, PDG de Google, numéro un mondial de la recherche sur internet, a déclaré que la reprise de l'économie américaine, sur laquelle est calquée l'activité du groupe, interviendrait dès l'automne.   Suite...

 
<p>Eric Schmidt, PDG de Google, au festival de publicit&eacute; des "Cannes Lions". Selon les sp&eacute;cialistes du secteur, la publicit&eacute; cherche &agrave; se positionner sur les segments qui devraient mener la timide reprise du march&eacute; esp&eacute;r&eacute;e pour 2010, &agrave; savoir les pays &eacute;mergents et internet. /Photo prise le 26 juin 2009/REUTERS/Alain Issock</p>