Les patrons américains n'ont ni blog ni page Facebook

jeudi 25 juin 2009 08h21
 

NEW YORK (Reuters) - Les dirigeants des plus grandes entreprises américaines sont au coeur de l'action dans les salles des conseils d'administration mais sont aux abonnés absents quand il s'agit de l'internet "communautaire", selon les résultats d'une enquête publiée jeudi.

D'après une étude menée par le blog UberCEO.com, sur les 100 premiers P-DG aux Etats-Unis de la liste Fortune 2009, seuls deux disposent d'un compte Twitter et 19% d'une page Facebook.

Sur le réseau communautaire professionnel LinkedIn, ils ne sont que 13 P-DG à avoir une profil. Sur ce total, trois sortent de lot avec plus de 80 connexions mais ils sont tous à la tête d'entreprises du secteur technologique : Michael Dell, directeur général du fabricant d'ordinateurs Dell, Gregory Spierkel, du distributeur de produits technologiques Ingram Micro et de John Chambers de l'équipementier télécoms Cisco.

Les trois quart des P-DG passés en revue ont une entrée sur l'encyclopédie en ligne Wikipedia, mais un tiers des pages contiennent des informations erronées ou non actualisées.

Aucun membre des 100 premiers P-DG de la liste Fortune n'a de blog.

"Il est incroyable que les P-DG les plus en vue puissent être à ce point déphasés par rapport à la manière de communiquer des clients de l'entreprise dont ils ont la charge. Ils donnent l'impression d'être déconnectés, désengagés ou désintéressés", a déclaré Sharon Barclay, rédactrice chez UberCEO.com.

Belinda Goldsmith, version française Benoit Van Overstraeten

 
<p>Les dirigeants des plus grandes entreprises am&eacute;ricaines sont au coeur de l'action dans les salles des conseils d'administration mais sont aux abonn&eacute;s absents quand il s'agit de l'internet "communautaire", selon les r&eacute;sultats d'une enqu&ecirc;te publi&eacute;e jeudi. /Photo d'archives/REUTERS/Jonathan Ernst</p>