Microsoft attend beaucoup de la publicité sur téléphone mobile

mercredi 24 juin 2009 14h14
 

par Cyril Altmeyer

CANNES (Reuters) - La publicité sur téléphone mobile représentera 5 à 10% des dépenses publicitaires dans les médias d'ici cinq ans, notamment en profitant des opportunités inexploitées dans la distribution et les pays émergents, déclare Scott Howe, responsable du pôle publicité et édition de Microsoft.

Le numéro un mondial des logiciels a lancé le 3 juin en Amérique du Nord un nouveau moteur de recherche, Bing, dont l'un des arguments pour concurrencer le leader de ce marché, Google, est d'accéder à un résultat pertinent en un seul clic. C'est précisément la condition sine qua non pour une recherche faite à partir d'un téléphone mobile, étant donné les conditions d'utilisation.

"D'ici cinq ans, le mobile représentera 5-10% des dépenses publicitaires dans les médias, mais cela n'arrivera pas du jour au lendemain", a dit Scott Howe lors d'un entretien accordé à Reuters en marge du festival publicitaire "Cannes Lions", tout en précisant que ce segment devrait afficher la plus forte croissance du secteur dans les années à venir.

L'institut Ineum Consulting prévoit une croissance annuelle moyenne du marché de la publicité mobile de 45% d'ici cinq ans pour représenter 28,8 milliards de dollars contre 3,1 milliards actuellement, alors que les "smartphones" permettant d'accéder à l'internet à débit rapide, tels que l'iPhone d'Apple, prennent leur essor.

Scott Howe n'a pas souhaité fournir d'objectif de part de marché pour Bing dans la recherche aux Etats-Unis, qui selon Comscore, est passée de 9,1% à 12,1% entre le lancement et la semaine du 8 au 12 juin. En mai, la part de marché de Microsoft n'était que de 8% contre 20,1% pour Yahoo et 65% pour Google.

Bing, qui sera lancé à l'automne au Royaume-Uni et dont une version bêta (test) provisoire est pour l'instant disponible en Europe, propose des fonctionnalités permettant, par exemple, de prévoir si le prix d'un billet d'avion est susceptible de baisser.

COMMERCES ET PAYS ÉMERGENTS

Scott Howe a souligné que le développement de la publicité sur internet mobile entraînerait "une explosion de la créativité" dans les années à venir. Selon lui, il faudra attendre au moins un an pour que la publicité sur mobile décolle vraiment.   Suite...

 
<p>Selon Scott Howe, responsable du p&ocirc;le publicit&eacute; et &eacute;dition de Microsoft, la publicit&eacute; sur t&eacute;l&eacute;phone mobile repr&eacute;sentera 5 &agrave; 10% des d&eacute;penses publicitaires dans les m&eacute;dias d'ici cinq ans, notamment en profitant des opportunit&eacute;s inexploit&eacute;es dans la distribution et les pays &eacute;mergents. /Photo prise le 24 juin 2009/REUTERS/Alain Issok</p>