19 juin 2009 / 15:45 / il y a 8 ans

DreamNex lance des webcams de charme sur mobiles

par Florent Le Quintrec et Michel Rose

PARIS (Reuters) - DreamNex, numéro un français des produits et de services pour adultes sur internet, veut profiter de l'essor des téléphones mobiles à grand écran pour proposer des services innovants tels que des webcams.

Le propriétaire du site internet SexyAvenue.com, qui propose des accessoires, des photos et vidéos pornographiques et des services de rencontre en ligne, vend déjà des produits originaux comme le "sextoy" vibrant au rythme de la musique écoutée par l'utilisateur.

Le groupe s'intéresse également au développement d'innovations, telles qu'un "sextoy" écologique qui se recharge à l'énergie solaire et à plus long terme de webcams en trois dimensions, a précisé Patrice Macar, P-DG et fondateur du groupe, lors d'un entretien accordé à Reuters.

Les smartphones, dont le plus célèbre, l'iPhone d'Apple est maintenant commercialisé par les trois principaux opérateurs mobiles français, permettent désormais d'accéder sur son téléphone à l'internet rapide de troisième génération.

"Nous préparons une offre de webcams qui est un challenge technologique. Nous avons trouvé le moyen technique d'y arriver et nous sommes en train de préparer un service de webcams sur mobile", a expliqué Patrice Macar. "Je sens que c'est maintenant, c'est cette année."

"Le téléphone est encore plus adapté au marché du charme, il y a plus d'intimité que sur l'ordinateur familial. Je pense qu'à terme, une grosse part du marché va se faire là-dessus", a déclaré Patrice Macar.

Le groupe propose déjà un service de vidéo à la demande (VOD) sur l'iPhone en version test, a-t-il précisé.

DÉVELOPPEMENT À L'ÉTRANGER

DreamNex, qui compte 40% de femmes parmi ses clients pour les produits et 20% pour la rencontre, espère maintenir en 2009 un niveau d'activité et de résultat net semblable à 2008 malgré la crise, a indiqué Patrice Macar.

Le groupe souffre d'une baisse de son activité de ventes de produits, qui a reculé de 19% au quatrième trimestre et de 10% sur le trois premiers mois de 2009.

"Il y a toujours autant de commandes mais les gens mettent moins dans le panier. Globalement, il était à 50 euros et on est passé à 40 euros", a-t-il souligné.

Les activités de rencontre par abonnement - gratuites pour les femmes - et de divertissements (Photos, VOD et webcams) sont moins touchées.

DreamNex, introduit en Bourse en 2007, entend s'attaquer en 2010 à de nouveaux marchés étrangers - notamment à l'Allemagne où il recherche une acquisition - et lancer des services aux Etats-Unis. Le groupe se focalise cependant cette année sur une réorganisation de son activité qui devrait lui permettre de dégager 100.000 euros d'économies.

DreamNex réalise actuellement 55% de son chiffre d'affaires en France, 30% aux Pays-Bas, 10% en Belgique et environ 5% au Royaume-Uni.

Le groupe, qui a enregistré un chiffre d'affaires de 70,3 millions d'euros et un résultat net de 10,1 millions d'euros (+115%) en 2008 en données proforma, affiche une dette nulle et une trésorerie qui devrait rester stable en 2009 comparée aux 18 millions de la fin 2008.

Patrice Macar a confirmé poursuivre sa politique de distribution de 66% du résultat net aux actionnaires.

L'action DreamNex se traite à 34,20 euros vendredi à la mi-journée, donnant une capitalisation boursière de près de 97 millions d'euros. Elle a gagné 14% depuis le début de l'année après avoir perdu 18% en 2008.

Avec la contribution de Cyril Altmeyer, édité par Benjamin Mallet

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below