Texas Instruments relève ses prévisions, le marché s'améliore

mardi 9 juin 2009 08h01
 

NEW YORK (Reuters) - Le groupe américain Texas Instruments (TI) a relevé lundi soir ses prévisions de bénéfice et de chiffre d'affaires pour le deuxième trimestre, évoquant une amélioration de la demande sur le marché des semi-conducteurs, et son action gagnait près de 5% dans les transactions hors séance.

Les puces analogiques de TI, utilisées dans un grand nombre de produits incluant des téléphones portables, de l'électronique grand public et des équipements industriels, ont été le principal moteur de la croissance des ventes depuis le début du trimestre, a précisé le groupe lors d'une téléconférence avec des analystes.

Le directeur des relations investisseurs, Ron Slaymaker, a dit aux analystes que, comme au premier trimestre, l'embellie avait débuté en Asie mais que l'Europe et les Etats-Unis restaient à la traîne.

Il a ajouté que les ventes de puces pour téléphones portables étaient supérieures aux prévisions internes initiales du début du trimestre.

Le groupe anticipe désormais un bénéfice par action de 14 à 22 cents au deuxième trimestre, alors qu'il projetait auparavant un à 15 cents.

Il prévoit également un chiffre d'affaires de 2,3 à 2,5 milliards de dollars au lieu de 1,95 à 2,40 milliards. Le consensus de Reuters Estimates donne un C.A. de 2,21 milliards de dollars.

Des analystes ont expliqué qu'ils attendaient à un relèvement des prévisions de TI mais que celui-ci est plus important qu'espéré.

LA RÉDUCTION DES STOCKS RALENTIT

"C'est un peu au-dessus de ce que certains attendaient. Cela reflète la poursuite de la tendance au rebond des commandes de semi-conducteurs que l'on observe depuis la fin février", a expliqué Adam Benjamin, de Jefferies & Co.   Suite...

 
<p>Le groupe am&eacute;ricain Texas Instruments (TI) a relev&eacute; lundi soir ses pr&eacute;visions de b&eacute;n&eacute;fice et de chiffre d'affaires pour le deuxi&egrave;me trimestre, &eacute;voquant une am&eacute;lioration de la demande sur le march&eacute; des semi-conducteurs. /Photo d'archives/ REUTERS</p>