Apple pourrait profiter en Bourse d'un éventuel retour de Jobs

dimanche 7 juin 2009 19h09
 

SAN FRANCISCO (Reuters) - Une possible réapparition publique de Steve Jobs, le directeur général d'Apple, lundi lors de la conférence annuelle des développeurs organisée par le groupe pourrait doper son cours de Bourse, mais à l'inverse son absence pourrait déclencher une baisse plus marquée encore du titre, estiment les analystes.

Un article récent du Wall Street Journal a relancé les spéculations sur un possible retour au premier plan de Jobs, en congé maladie prolongé depuis janvier et qui avait annoncé son retour pour la fin du mois de juin. Des sites internet et d'autres médias ont relayé l'information selon laquelle Jobs pourrait être présent à la Worldwide Developer Conference de San Francisco lundi.

Jobs, âgé de 54 ans et qui a survécu à un cancer du pancréas décelé en 2004, n'est pas seulement l'un des cofondateurs d'Apple: il est aussi et surtout, pour les investisseurs, le principal artisan de la "renaissance" de l'entreprise dans les années 1990, prélude au lancement de l'iMac, de l'iPod puis de l'iPhone.

Pour Peter Misek, analyste financier de Canaccord, l'action Apple pourrait gagner entre 1% et 5% si Job fait son apparition à la conférence de lundi mais elle ne baissera pas s'il n'est pas présent.

Au contraire, Trip Chowdhry, analyste de Global Equities Research, juge que le titre pourrait chuter de 10% si Jobs n'apparaît pas, une éventualité qu'il juge plus probable.

D'ÉVENTUELLES ANNONCES MARKETING JOUERONT AUSSI

Quant à Brian Marshall, de Broadpoint Amtech, l'excellente performance de l'action Apple pendant le congé forcé et prolongé de Steve Jobs prouve que ce dernier n'est plus indispensable pour assurer le succès de l'entreprise.

L'action Apple a fini vendredi soir à 144,67 dollars sur le Nasdaq. Elle a gagné 85% depuis son plus bas de 52 semaines touché en janvier à 78,20 dollars.

Les informations de vendredi sur un possible retour de Jobs dès lundi ne lui ont fait gagner que moins de 1%.   Suite...

 
<p>Selon les analystes, une possible r&eacute;apparition publique du directeur g&eacute;n&eacute;ral d'Apple Steve Jobs, lundi lors de la conf&eacute;rence annuelle des d&eacute;veloppeurs organis&eacute;e par le groupe, pourrait doper son cours de Bourse, mais &agrave; l'inverse son absence pourrait d&eacute;clencher une baisse plus marqu&eacute;e encore du titre. /Photo d'archives/REUTERS/Kimberly White</p>