Yahoo économiserait 700 millions de dollars avec Microsoft

mercredi 3 juin 2009 21h09
 

SAN FRANCISCO (Reuters) - Un partenariat avec Microsoft dans le domaine de la recherche sur internet pourrait être bénéfique pour Yahoo, avec notamment des économies de coûts pouvant aller jusqu'à 700 millions de dollars, déclare Carol Bartz, directrice générale du portail.

S'exprimant lors d'une réunion investisseurs, elle a toutefois ajouté que Yahoo n'était pas dans l'obligation de s'allier avec quelqu'un dans ce segment, dominé à plus de 64% par Google aux Etats-Unis.

Yahoo détient une part de marché de quelque 20% dans le secteur de la recherche sur internet aux Etats-Unis.

"A titre personnel, je pense que l'on se porterait mieux si on n'avait jamais entendu parler de Microsoft", a déclaré Carol Bartz.

Cela fait toutefois la deuxième fois en une semaine que cette dernière évoque la possibilité d'un accord avec Microsoft.

Mercredi dernier, le 27 mai, Carol Bartz avait déclaré que si le portail internet voulait adosser ou céder ses activités dans la recherche sur internet, il lui faudrait trouver un partenaire disposant de "caisses bien remplies".

S'exprimant lors d'une conférence consacrée à des produits technologiques, elle avait alors ajouté que le groupe discutait "un peu" avec Microsoft d'un possible partenariat.

Carol Bartz, âgée de 60 ans, a pris ses fonctions en janvier dernier, remplaçant Jerry Yang, le co-fondateur de Yahoo, dans la foulée du rejet par le portail internet d'une offre de rachat de 47,5 milliards de dollars de Microsoft.

Vers 18h40 GMT, le titre Yahoo cédait 3,43% à 16,05 dollars tandis que Microsoft avançait de 0,23% à 21,45 dollars et que le Nasdaq perdait 1,43%.

Alexei Oreskovic, version française Benoit Van Overstraeten

 
<p>Un partenariat avec Microsoft dans le domaine de la recherche sur internet pourrait &ecirc;tre b&eacute;n&eacute;fique pour Yahoo, avec notamment des &eacute;conomies de co&ucirc;ts pouvant aller jusqu'&agrave; 700 millions de dollars, d&eacute;clare Carol Bartz, directrice g&eacute;n&eacute;rale du portail. /Photo d'archives/REUTERS</p>