BT annule les hausses de salaires et réduit les bonus

mercredi 27 mai 2009 12h22
 

LONDRES (Reuters) - Le groupe britannique de télécommunications BT a annulé toutes les hausses de salaires et réduit la majorité des bonus accordés à ses employés, après deux annonces de bénéfices inférieures aux prévisions de la branche qui fournit les services de réseau aux multinationales.

BT indique dans son rapport annuel que Hanif Lalani,le nouveau directeur général de la filiale Global Services en difficulté, ne touchera pas de bonus, à sa demande.

Mais BT doit payer 2,85 millions de livres (3,26 millions d'euros) à l'ancien patron de la filiale, François Barrault, qui a démissionné après le premier avertissement sur bénéfice.

BT a annoncé qu'il n'y aurait pas de bonus liés aux objectifs financiers cette année car tous les objectifs, fondés sur le flux de trésorerie disponible et le bénéfice par action, ont été manqués.

Le groupe annonce cependant que les directeurs généraux délégués toucheront des bonus liés aux performances dans d'autres domaines.

BT indique que la rémunération de Barrault couvre la période de l'année pendant laquelle il a travaillé ainsi que ses indemnités de départ, mais n'inclut pas de bonus.

Le directeur général du groupe, Ian Livingston, touchera un bonus de 343.000 livres (393.390 euros), soit 20% du bonus maximum possible, qui représente deux fois son salaire. Selon BT, le bonus repose sur des éléments non financiers comme l'amélioration du service client et des mesures sociales et environnementales.

Il convertira son bonus en actions et n'aura pas d'augmentation de salaire cette année, indique le groupe.

Sur l'exercice clos le 31 mars, BT a annoncé par deux fois des bénéfices inférieurs aux prévisions dans sa filiale Global Services. N'ayant pas réussi à réduire ses coûts d'activité, de nombreux contrats importants sont devenus moins rentables voire déficitaires.

Kate Holton, version française Stanislas Dembinski

 
<p>Ian Livingston, directeur g&eacute;n&eacute;ral de BT. Le groupe britannique de t&eacute;l&eacute;communications BT a annul&eacute; toutes les hausses de salaires et r&eacute;duit la majorit&eacute; des bonus accord&eacute;s &agrave; ses employ&eacute;s, apr&egrave;s deux annonces de b&eacute;n&eacute;fices inf&eacute;rieures aux pr&eacute;visions de la branche qui fournit les services de r&eacute;seau aux multinationales. /Photo d'archives/REUTERS/Mal Langsdon</p>