Bharti et MTN discutent à nouveau d'une fusion

lundi 25 mai 2009 14h49
 

par Devidutta Tripathy et Gugulakhe Lourie

NEW DELHI/JOHANNESBURG (Reuters) - L'opérateur de télécommunications indien Bharti Airtel et le sud-africain MTN ont repris des discussions en vue de créer un géant des télécoms pesant 61 milliards de dollars, présent en Afrique, Asie et au Moyen-Orient.

Des discussions en vue d'un rapprochement des deux groupes avaient échoué il y a un an en raison de différends sur le contrôle du futur ensemble.

Bharti et MTN ont précisé lundi que l'opération prévue dans un premier temps, valorisée à plus de 23 milliards de dollars (16,4 milliards d'euros), permettrait à Bharti de prendre 49% de MTN tandis que ce dernier acquerrait 36% du groupe indien. Les transactions croisées seraient payées en titre et numéraire.

Aux cours de Bourse de lundi, Bharti valait près de 39 milliards de dollars et MTN environ 28 milliards, selon des données Reuters.

Bharti est le premier opérateur indien de téléphonie mobile, tandis que MTN est présent sur 21 marchés en Afrique et au Moyen-Orient, notamment dans des pays au fort potentiel de croissance comme l'Iran, l'Afghanistan et le Soudan.

"L'objectif stratégique plus large serait de mener une fusion totale entre MTN et Bharti dès que cela serait faisable, pour créer un opérateur mobile leader sur les marchés émergents, avec aujourd'hui un chiffre d'affaires combiné de plus de 20 milliards de dollars et une base de plus de 200 millions de clients", écrivent les deux groupes dans des communiqués séparés.

Si l'opération aboutit, il s'agira de la plus importante au monde, hors secteur de la pharmacie, engagée cette année, selon des données de Thomson Reuters.

Il s'agirait aussi de la plus grosse opération transfrontalière à ce jour pour un groupe indien, une transaction presque deux fois plus importante que l'acquisition par Tata Steel du sidérurgiste britannique Corus en 2006, pour environ 13 milliards de dollars.   Suite...