Le marché français reste très résistant, juge France Télécom

mercredi 20 mai 2009 17h42
 

par Cyril Altmeyer et Nicola Leske

PARIS (Reuters) - France Télécom estime que le marché des télécoms grand public fait toujours preuve de résistance en France mais qu'il pourrait continuer à se détériorer en Espagne, déclare le directeur financier Gervais Pellissier.

Lors du sommet TMT (Télécoms, médias, technologie) organisé par Reuters à Paris, New York et en Asie, il a également dit prévoir une consolidation du marché européen des télécoms, mais pas dans l'immédiat, et anticiper une poursuite du désendettement à l'échelle du secteur.

"Sur le marché grand public, nous n'avons pas observé une grande différence par rapport à la fin du premier trimestre sur le marché français, qui reste très résistant", a-t-il dit.

Gervais Pellissier a dit cependant anticiper un ralentissement de la croissance du marché de l'internet en France à entre 15 et 18% en 2009, contre 21-22% en 2008 et 35-36% en 2006, en raison de son arrivée à maturité.

Il a également noté des pressions sur les prix de la part des clients sur le marché des entreprises, lui aussi résistant au premier trimestre pour France Télécom.

La situation pourrait s'aggraver en Espagne, seul pays d'Europe où le volume de communications mobiles est à la baisse, à la différence du Royaume-Uni même si ce dernier demeure un marché difficile, a-t-il noté.

Interrogé sur un intérêt pour la filiale de Deutsche Telekom T-Mobile UK au cas où elle serait à vendre, il a répondu par la négative, se montrant peu enclin à participer à la consolidation d'un marché britannique qui compte selon lui trop de réseaux - cinq au total - et un système de distribution qui ne garantit pas un accès efficace aux clients.

Un rachat de Digital+, la plate-forme de télévision payante que le groupe de télévision payante Prisa envisage de vendre, ne lui a pas paru davantage judicieux.   Suite...

 
<p>Selon le directeur financier de France T&eacute;l&eacute;com Gervais Pellissier, le march&eacute; fran&ccedil;ais des t&eacute;l&eacute;coms grand public continue &agrave; &ecirc;tre r&eacute;sistant, tandis qu'il pourrait poursuivre sa d&eacute;t&eacute;rioration en Espagne. /Photo prise le 20 mai 2009/REUTERS/John Schults</p>