Vodafone va accélérer la réduction de ses coûts

mardi 19 mai 2009 09h49
 

LONDRES (Reuters) - Vodafone, premier opérateur mondial de téléphonie mobile par le chiffre d'affaires, annonce son intention d'accélérer la mise en oeuvre de son plan de réduction de ses coûts après l'augmentation de ses charges de dépréciation à 5,9 milliards de livres, conséquence de ses difficultés en Espagne et en Turquie.

Le groupe britannique a parallèlement publié un chiffre d'affaires, des bénéfices et un cash-flow libre annuels en ligne avec les estimations des analystes.

Il avait annoncé en novembre son intention de réduire ses coûts d'un milliard de livres pour maintenir sa rentabilité et augmenter son cash-flow libre, en expliquant que les conditions d'activité seraient difficiles.

Vodafone, actionnaire de SFR en France au côté de Vivendi, n'a pas présenté de prévision précise de chiffre d'affaires pour l'exercice 2009-2010; il avait dû revoir deux fois à la baisse ses objectifs au cours de l'année écoulée.

Il prévoit un bénéfice d'exploitation ajusté de 11 à 11,8 milliards de livres (12,5 à 13,4 milliards d'euros) et un cash-flow libre de six à 6,5 milliards.

CONJONCTURE DIFFICILE EN EUROPE

"Ces résultats montrent l'impact des mesures que nous avons prises tôt pour faire face à la conjoncture économique actuelle et illustrent les avantages de notre diversité géographique", déclare le directeur général, Vittorio Colao, dans un communiqué.

"Notre programme d'un milliard de livre de réduction de coûts est en avance sur le calendrier et nous continuons de réfléchir à d'autres façons de réduire les coûts. Nous restons concentrés sur la discipline en matière de fonds propres et sur les rendements pour les actionnaires", ajoute-t-il.

Le groupe a en outre expliqué que les tendances récentes d'évolution du chiffre d'affaires devraient se maintenir dans un environnement difficile et que ses dépenses d'investissement devraient être stables par rapport à l'exercice 2008-2009 hors effets de change.   Suite...

 
<p>Vodafone, premier op&eacute;rateur mondial de t&eacute;l&eacute;phonie mobile par le chiffre d'affaires,veut acc&eacute;l&eacute;rer la mise en oeuvre de son plan de r&eacute;duction de ses co&ucirc;ts apr&egrave;s l'augmentation de ses charges de d&eacute;pr&eacute;ciation &agrave; 5,9 milliards de livres, cons&eacute;quence de ses difficult&eacute;s en Espagne et en Turquie. /Photo d'archives/REUTERS/Luke MacGregor</p>