May 15, 2009 / 7:59 AM / in 8 years

Perte annuelle record et rude année en vue pour Panasonic

4 MINUTES DE LECTURE

<p>Panasonic fait &eacute;tat d'une perte nette sur l'exercice 2008-2009. Elle ressort &agrave; 379 milliards de yens (2,9 milliards d'euros) pour l'exercice clos le 31 mars, &agrave; comparer avec un b&eacute;n&eacute;fice de 281,88 milliards de yens en 2007-2008. /Photo prise le 15 mai 2009/Toru Hanai</p>

TOKYO (Reuters) - Panasonic fait état d'une perte nette plus lourde encore qu'attendu sur l'exercice 2008-2009, dont le dernier trimestre a été plombé par le tassement de la demande, la baisse des prix et des coûts de restructuration.

Le fabricant japonais d'électronique a prévenu que l'exercice entamé en avril serait difficile et qu'il risquait d'enregistrer une perte plus importante que prévu initialement.

Sur 2008-2009, la perte nette ressort à 379 milliards de yens (2,9 milliards d'euros), à comparer avec un bénéfice de 281,88 milliards de yens en 2007-2008.

Panasonic prévoit qu'il aura fermé 40 usines en deux ans d'ici mars 2010 et supprimé 15.000 emplois, dans le cadre de ses mesures de réduction des coûts.

Alors que le fabricant s'attend à ce que son activité phare de production de téléviseurs reste déficitaire cette année, il prévoit une croissance de son résultat d'exploitation global de 3%.

Panasonic s'est fixé pour objectif de relancer ses ventes de téléviseurs à écran plat de 54% à 15,5 millions d'unités cette année. Mais la chute des prix et un yen fort ne devraient pas pour autant permettre à la division de renouer avec les bénéfices, reconnaît l'entreprise.

Panasonic, en compétition avec Sony pour le titre de leader mondial de l'électronique grand public, a vu sa rentabilité se détériorer en raison de la récession mondiale.

Jeudi, Sony a fait état d'une deuxième perte trimestrielle consécutive, pénalisé par la fermeté du yen, des ventes atones et des coûts de restructuration. Mais le groupe a dit tabler sur une perte annuelle moindre que prévu initialement pour l'exercice en cours.

Panasonic prévoit pour sa part une perte nette de 195 milliards de yens pour l'exercice à fin mars 2010, alors que le consensus Thomson Reuters donne une perte de 105,4 milliards.

L'ex-Matsushita Electric estime à 88 milliards de yens ses coûts de restructuration en 2009-2010, après 367,4 milliards en 2008-2009. Le groupe attend de ses mesures de restructuration une réduction de ses coûts à hauteur de 135 milliards de yens pour l'exercice en cours.

Il négocie actuellement avec les autorités de régulation pour obtenir leur aval à son projet de rachat de Sanyo Electric.

Sanyo est le premier producteur mondial de batteries rechargeables pour téléphones portables, ordinateurs portables et voitures hybrides. Son rachat permettrait à Panasonic de renforcer significativement ses activités dans les énergies "vertes".

L'action Panasonic a gagné 4,8% à la Bourse de Tokyo avant ces résultats et Sony a fait un bond de 7,08%, surperformant l'indice sectoriel qui a progressé de 3,7%.

Kiyoshi Takenaka et Taiga Uranaka, version française Marie-Laure Combes, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below