Telecom Italia cherche à céder 49% de sa filiale Sparkle

mardi 12 mai 2009 17h46
 

ROME (Reuters) - Telecom Italia annonce avoir chargé des banques de chercher un acheteur pour 49% du capital de sa filiale Sparkle, spécialisée dans les réseaux de fibre optique, et il n'exclut pas de vendre une partie des actifs de celle-ci.

Le quotidien Il Sole 24 Ore avait auparavant rapporté que l'opérateur avait mandaté Mediobanca et Banca IMI pour vendre Sparkle, qui pourrait lui rapporter plus de 1,2 milliard d'euros même si sa valeur comptable est de 700 millions.

Selon le journal, les fonds de capital-investissement Clessidra, Carlyle et F2i font partie des investisseurs intéressés.

Telecom Italia avait auparavant déclaré que Sparkle pourrait être vendu dans le cadre de son plan de désendettement.

Parallèlement, un membre du conseil d'administration de Mediobanca, actionnaire clé de Telecom Italia, a déclaré que la banque n'avait pas débattu de l'éventualité d'une fusion entre l'opérateur et son concurrent espagnol Telefonica lors d'une réunion mardi.

Un journal italien avait rapporté samedi que la direction de Telecom Italia avait débattu d'un tel projet avec Mediobanca et avec un autre actionnaire, Intesa Sanpaolo. Telecom Italia a démenti l'information.

Deepa Babington, version française Marc Angrand

 
<p>Telecom Italia a charg&eacute; des banques de chercher un acheteur pour 49% du capital de sa filiale Sparkle, sp&eacute;cialis&eacute;e dans les r&eacute;seaux de fibre optique, et il n'exclut pas de vendre une partie des actifs de celle-ci. /Photo d'archives/REUTERS/Chris Helgren</p>