Nortel publie des pertes encore plus importantes que prévu

lundi 11 mai 2009 17h30
 

TORONTO (Reuters) - Nortel Networks Corp, l'équipementier télécom canadien qui a déposé le bilan au début de l'année, annonce des pertes trimestrielles plus importantes que prévu, la récession ayant fait chuter son chiffre d'affaires.

Le numéro un nord-américain du secteur a ajouté être en train de terminer les plans de décentralisation de certaines fonctions dans chacune de ses quatre principales activités, pour se donner le plus de flexibilité possible au moment de décider lesquelles il vendra.

L'entreprise a perdu 507 millions de dollars, soit 1,02 dollar par action, au premier trimestre, contre 138 millions (28 cents par action) un an plus tôt.

Son chiffre d'affaires a chuté de 37% en un an, à 1,73 milliard de dollars, la baisse touchant tous les segments et toutes les régions. Les analystes s'attendaient en moyenne à ce que Nortel publie un chiffre d'affaires de 2,32 milliards de dollars, selon les estimations Reuters Estimates.

La forte baisse des ventes est due à "la sévère récession économique et notre dépôt de bilan", a déclaré le directeur général, Mike Zafirovski, dans un communiqué.

Nortel a déposé le bilan en janvier dernier, accusant la crise économique d'avoir fait échouer un effort de redressement amorcé en 2005.

Depuis, des spéculations se sont répandues parmi les analystes et dans les médias selon lesquelles l'entreprise pourrait être vendue en plusieurs morceaux au lieu d'être relancée comme entité indépendante viable.

D'après plusieurs sources, des rivaux de Nortel, parmi lesquels Nokia Siemens Network , auraient approché la firme canadienne pour racheter ses composantes clé. Toutefois, aucun accord n'a été conclu jusqu'à présent.

A la Bourse de Toronto, l'action Nortel chutait de 20,3% vers 15h15 GMT, à 0,235 dollar canadien.

Wojtek Dabrowski, version française Marie-Laure Combes, édité par Marc Angrand

 
<p>Nortel Networks Corp, l'&eacute;quipementier t&eacute;l&eacute;com canadien qui a d&eacute;pos&eacute; le bilan au d&eacute;but de l'ann&eacute;e, annonce des pertes trimestrielles plus importantes que pr&eacute;vu, la r&eacute;cession ayant fait chuter son chiffre d'affaires. /Photo d'archives/REUTERS/Albert Gea</p>