L'UE pourrait sanctionner Intel pour abus de position dominante

dimanche 10 mai 2009 20h54
 

AMSTERDAM (Reuters) - La commission européenne pourrait décider cette semaine d'infliger une amende à la société Intel pour avoir illégalement payé des fabricants d'ordinateurs pour retarder ou annuler le lancement de produits concurrents, ont annoncé des sources proches du dossier dimanche.

La commission pourrait se prononcer sur cette question mercredi, mais pour l'instant aucune indication n'a été fournie sur le montant de l'amende éventuelle.

La commission avait condamné Microsoft le 24 mars 2004 à une amende record de 497 millions d'euros (655 millions de dollars) pour un abus de position dominante.

De même source, on précise que la commission pourrait reconnaître Intel, géant de la production de microprocesseurs, coupable de deux infractions constituant un abus de position dominante sur le marché mondial des ordinateurs.

Sur une période de huit ans, Intel aurait accordé des rabais à des constructeurs informatiques pour les convaincre de ne pas utiliser des processeurs fabriqués par Advanced Micro Devices, son principal concurrent sur ce marché.

Intel aurait également incité des détaillants à commercialiser uniquement des machines équipées de processeurs de sa marque.

La commission devra également se prononcer sur le fait de savoir si Intel a payé des fabricants d'ordinateurs pour les convaincre de retarder ou d'annuler le lancement de produits contenant des processeurs AMD.

Version française Pierre Sérisier

 
<p>La commission europ&eacute;enne pourrait d&eacute;cider cette semaine d'infliger une amende &agrave; la soci&eacute;t&eacute; Intel pour avoir ill&eacute;galement pay&eacute; des fabricants d'ordinateurs pour retarder ou annuler le lancement de produits concurrents, selon des sources proches du dossier dimanche. /Photo prise le 9 janvier 2009/REUTERS/Rick Wilking</p>