L'UE prône l'indépendance de l'autorité des noms de domaines web

lundi 4 mai 2009 17h17
 

STRASBOURG (Reuters) - La commissaire européenne à la Société de l'information, Viviane Reding, préconise que l'autorité chargée d'assigner les noms de domaines sur internet rompe tout lien avec le gouvernement américain à partir d'octobre.

Créée en 1998, l'Icann (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers) est une organisation à but non lucratif qui régule notamment les adresses internet finissant par .com ou .net. Elle opère sous l'égide du département américain du Commerce, mais son accord avec Washington expire fin septembre.

"C'est l'opportunité d'une privatisation complète de l'Icann et cela pose aussi la question de savoir à qui l'Icann devra rendre des comptes à partir du 1er octobre", a déclaré Reding.

La commissaire européenne prône une indépendance totale de cette autorité sous la surveillance d'un organe judiciaire et d'un "G12 pour la gouvernance d'Internet", qui comprendrait deux représentants par continent (trois pour l'Asie et l'Océanie) et le président de l'Icann comme membre non votant.

L'Icann décide quels suffixes (appelés "extensions") peuvent être ajoutés parmi les noms de domaines phares d'Internet, comme .com.

Son lien avec le gouvernement américain avait notamment fait polémique quand des élus conservateurs s'étaient élevés contre l'attribution du suffixe .xxx pour désigner des sites pornographiques.

Huw Jones, version française Jean Décotte

 
<p>Pour la commissaire europ&eacute;enne &agrave; la Soci&eacute;t&eacute; de l'information, Viviane Reding, l'Icann, l'autorit&eacute; charg&eacute;e d'assigner les noms de domaines sur internet, doit rompre tout lien avec le gouvernement am&eacute;ricain &agrave; partir d'octobre et devenir ind&eacute;pendante. /Photo d'archives/REUTERS/Vincent Kessler</p>