30 avril 2009 / 06:13 / dans 8 ans

Dassault Systèmes revoit en baisse ses prévisions 2009

par Jean-Michel Bélot et Cyril Altmeyer

PARIS (Reuters) - Dassault Systèmes annonce la révision en baisse de ses prévisions financières annuelles en raison d‘une aggravation de la conjoncture économique, prévoyant une réduction des bénéfices et de ses ventes.

L’éditeur de logiciels de conception et fabrication assistée par ordinateur (CFAO) s‘attend désormais à une chute de 25 à 30% de ses ventes de nouvelles licences - contre un recul de 9 à 14% auparavant - et à une hausse de 4 à 6% de son chiffre d‘affaires logiciel récurrent au lieu d‘environ 8%.

Dassault Systèmes avait émis le 16 avril un avertissement sur son chiffre d‘affaires du premier trimestre, notamment en raison d‘une chute de 40% des ventes de nouvelles licences.

L‘action perd 1,34% à 30,545 euros vers 10h35 à la Bourse de Paris.

“Les prévisions deviennent plus réalistes concernant les perspectives d‘achat de nouvelles licences et leurs effets sur le chiffre d‘affaires récurrent et la prise en compte de la faiblesse des marchés finaux de Dassault Systèmes”, souligne Goldman Sachs dans une note.

Le groupe a enregistré au premier trimestre une hausse de 15% du chiffre d‘affaires récurrent de logiciels, représentant les trois quarts des ventes de logiciels qui atteignent 272,8 millions.

Le chiffre d‘affaires non IFRS du premier trimestre ressort à 310,7 millions, conformément à l‘estimation fournie le 16 avril, en baisse de 6% par rapport aux objectifs initiaux du groupe. Le résultat par action non IFRS ressort à 0,37 euro, également conforme à l‘estimation, et la marge opérationnelle à 19,4% (contre environ 19% prévu).

TROP TÔT POUR RÉVISER LES OBJECTIFS 2005-2010

Dassault Systèmes a dit viser désormais une baisse du chiffre d‘affaires non-IFRS 2009 d‘environ -9% à -5% à taux de change constants (1.260 à 1.310 millions d‘euros) alors qu‘il tablait auparavant sur une progression de 1% à 3% (1,405 à 1,425 milliard d‘euros).

Pour le seul deuxième trimestre 2009, il vise un chiffre d‘affaires non IFRS d‘environ 295 à 310 millions, en baisse de 11% à 15%, et un résultat net par action non IFRS d‘environ 0,32 à 0,38 euro, en chute de 17% à 30%.

Sur l‘ensemble de 2009, le groupe vise désormais un résultat net par action non IFRS 2009 d‘environ 1,78 à 2,00 euros, en recul de 1% à 12%, contre un résultat net par action compris entre 2,02 - le niveau de 2008 - et 2,12 euros attendu auparavant.

Dassault Systèmes vise également une marge opérationnelle non IFRS 2009 d‘environ 24 à 26%, alors qu‘il avait dit le 11 février dernier viser une marge stable autour de 25,5%.

Les objectifs se basent sur des taux de change moyen de 1,40 dollar et 130 yens pour un euro au deuxième trimestre et de 1,38 dollar et 128 yens en 2009.

Thibault de Tersant, directeur général adjoint en charge des finances, a également souligné qu‘il serait prématuré de revoir l‘objectif du groupe de doubler son bénéfice par action et son chiffre d‘affaires entre 2005 et 2010.

“C‘est quelque chose que nous voulons faire dès que nous aurons plus de visibilité sur l‘environnement macroéconomique, j‘espère avant la fin de cette année”, a-t-il dit lors d‘une conférence téléphonique. “La crise est bien plus grave qu‘elle l’était lorsque nous avons développé cet objectif”.

Il a toutefois noté que les discussions se poursuivaient avec les clients du groupe sur leurs besoins futurs. “Nous sommes confiants dans le fait que ces discussions se traduiront en nouveaux contrats lorsqu‘il y aura plus de visibilité concernant l‘environnement macroéconomique”, a-t-il précisé.

Le groupe, qui compte parmi ses clients Boeing et Sony, a réalisé au premier trimestre 44% de son chiffre d‘affaires en Europe, 32% en Amérique et 24% en Asie.

Dassault Systèmes a renforcé de son plan de réduction de coûts, avec 80 à 90 millions d‘euros d’économies - dont 15 millions réalisées au premier trimestre - en plus des 35 millions d‘euros déjà programmés, sans pour autant envisager de licenciements.

Le conseil d‘administration propose le versement d‘un dividende annuel de 0,46 euro par action au titre de 2008, pour un montant total distribué d‘environ 55 millions d‘euros, stable par rapport à l‘année dernière.

Edité par Jacques Poznanski

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below