Une nouvelle génération de netbooks à l'assaut du marché

lundi 27 avril 2009 12h41
 

par Gabriel Madway

SAN FRANCISCO (Reuters) - Une nouvelle génération de "netbooks", plus compacts et moins chers, pourrait bouleverser le secteur informatique cette année et permettre à de nouveaux acteurs d'entrer sur un marché déjà ultra-concurrentiel.

La principale nouveauté de ces petits ordinateurs portables, dont le prix pourrait descendre jusqu'à 200 dollars (150 euros environ), réside en fait dans ce qui leur manquera par rapport à un PC "classique", qu'il s'agisse d'un microprocesseur Intel ou du système d'exploitation Windows de Microsoft, deux éléments aujourd'hui omniprésents sur les mini-PC à bas prix.

Les nouveaux netbooks, qui sont moins gourmands en énergie, fonctionneront sur la base de la plateforme ARM (développée par le britannique ARM Holdings) à basse consommation et aujourd'hui utilisée dans 90% des téléphones portables. Les netbooks étaient jusqu'ici le plus souvent équipés de la puce Atom x86 d'Intel.

Une dizaine de netbooks équipés de processeurs ARM pourraient arriver sur le marché cette année, selon ARM, qui n'a pas souhaité préciser quels étaient les fabricants intéressés. Mais ils sont nombreux, fabricants comme sous-traitants asiatiques, selon les analystes.

Ces nouveaux netbooks sont, selon l'analyste Rob Enderle de Enderle Group, "des éléments incroyablement perturbateurs". "C'est un marché qui menace la structure traditionnelle du PC."

Les consommateurs risquent dans un premier temps d'être déroutés par des interfaces et systèmes différents. Les netbooks équipés d'Atom, actuellement vendus entre 300 et 400 dollars, sont surtout destinés à surfer sur internet et à faire fonctionner des applications au graphisme simple.

"Nous sommes en plein milieu d'un bouleversement sur le marché", estime Eric Openshaw, du cabinet Deloitte.

Openshaw estime que les netbooks non équipés de Windows devront faire leur preuve et proposer une interface simple et accessible à tous s'ils veulent attirer les consommateurs.   Suite...