Deuxième trimestre consécutif de perte pour Sharp

lundi 27 avril 2009 12h23
 

TOKYO (Reuters) - Le groupe d'électronique japonais Sharp fait état de sa deuxième perte trimestrielle consécutive sur la période allant de janvier à mars, sous le coup d'une faible demande pour ses téléviseurs, de la chute des prix de ses produits et des coûts de restructuration.

Mais le numéro trois mondial des téléviseurs à cristaux liquides (LCD) derrière Samsung Electronics et Sony a dit avoir bon espoir d'une reprise progressive des commandes à partir du mois de juillet.

Sharp, qui commercialise ses téléviseurs LCD sous la marque Aquos, a dit tabler sur un bénéfice opérationnel de 50 milliards de yens (394 millions d'euros) sur l'exercice 2009-2010 alors que 23 analystes interrogés par Thomson Reuters anticipaient en moyenne une perte de 34,4 milliards.

Le groupe a également dit que son résultat net pourrait atteindre les trois milliards de yens, contre une perte nette de 125,8 milliards en 2008-2009.

Sur cet exercice, Sharp a accusé la première perte opérationnelle de son histoire, à -55,48 milliards de yens, contre un bénéfice de 183,7 milliards en 2007-2008.

Le seul quatrième trimestre de l'exercice qui vient de s'écouler, qui correspond aux trois premiers mois de l'année calendaire 2009, s'est soldé par une perte opérationnelle de 90,4 milliards de yens après une perte de 15,86 milliards au troisième trimestre de l'exercice.

"L'environnement opérationnel devrait rester difficile au cours du premier trimestre (2009-2010) (...) mais le processus d'ajustement des stocks est arrivé à son terme et nous commençons à entrevoir des signes d'une reprise des commandes", a déclaré Toshishige Hamano, vice-président exécutif de Sharp, lors d'une conférence de presse.

"Nous nous attendons à une reprise progressive des résultats à partir du deuxième trimestre.

Sharp a publié ses résultats trimestriels après la clôture de la Bourse de Tokyo, où la valeur a terminé en baisse de 0,63% à 1.106 yens.

Kiyoshi Takenaka, version française Benoît Van Overstraeten

 
<p>Le groupe d'&eacute;lectronique japonais Sharp a enregistr&eacute; sa deuxi&egrave;me perte trimestrielle cons&eacute;cutive sur la p&eacute;riode allant de janvier &agrave; mars, sous le coup d'une faible demande pour ses t&eacute;l&eacute;viseurs, de la chute des prix de ses produits et des co&ucirc;ts de restructuration. /Photo d'archives/REUTERS/Steve Marcus</p>