L'américain Freescale envisage de fermer son usine de Toulouse

mercredi 22 avril 2009 22h53
 

PARIS (Reuters) - Le groupe américain de semi-conducteurs Freescale annonce son intention de fermer deux de ses usines dans le monde, dont son site français de Toulouse, qui emploie près de 1.900 personnes.

A l'occasion de la publication de ses résultats trimestriels, le groupe explique avoir engagé une procédure de consultation du comité d'entreprise de son site toulousain.

L'autre site destiné à être fermé est celui de Sendai, au Japon.

"Ces décisions devraient être mises en oeuvre d'ici la fin 2011", précise Freescale, l'ex-division de semi-conducteurs de Motorola, dans un communiqué.

Le groupe évalue à 200 millions de dollars (154 millions d'euros) les coûts de ce plan de maintien de la compétitivité.

Marc Angrand