Pioneer pourrait recevoir une aide publique

mercredi 22 avril 2009 09h48
 

TOKYO (Reuters) - Le géant japonais de l'électronique Pioneer, qui s'apprête à publier sa cinquième perte annuelle d'affilée, envisage de demander une aide publique pour consolider son capital, ont déclaré à Reuters deux sources proches du dossier.

Le titre Pioneer a pris 17,09% à 322 yens à la Bourse de Tokyo où l'indice Nikkei n'a gagné que 0,18%.

Le groupe a déclaré mercredi de son côté qu'il allait envisager plusieurs options pour son avenir.

Un schéma de mise à disposition de fonds publics à des groupes touchés par la crise financière mondiale est actuellement débattu au Parlement japonais.

Selon le quotidien japonais Nikkei, l'Etat japonais étudie une injection de capital d'environ 30 milliards de yens (236 millions d'euros) dans Pioneer, dans le cadre d'un plan de recapitalisation pour les sociétés non financières en difficulté et qui doit être lancé dès le 30 avril.

Pioneer pourrait demander à pouvoir bénéficier d'une injection de fonds début mai et le groupe pourrait les obtenir en échange d'actions ordinaires ou préférentielles, écrit le quotidien financier sans citer de sources.

Pioneer, dont son compatriote Sharp détient 14% du capital, a averti en février d'une perte nette record de 130 milliards de yens pour l'exercice clos le 31 mars, souffrant d'une demande en baisse et d'un yen fort.

Le conglomérat japonais de l'électronique Hitachi avait estimé lundi qu'il pourrait demander des fonds publics pour améliorer sa situation financière.

Mariko Katsumura et Kiyoshi Takenaka, version française Stanislas Dembinski