16 avril 2009 / 10:55 / dans 8 ans

Faible 1er trimestre pour Nokia mais la visibilité s'améliore

<p>Le groupe finlandais Nokia a r&eacute;alis&eacute; un chiffre d'affaires de 9,3 milliards d'euros au premier trimestre 2009, l&eacute;g&egrave;rement inf&eacute;rieur aux attentes. /Photo d'archives/REUTERS/Bob Strong</p>

par Tarmo Virki

HELSINKI (Reuters) - Premier constructeur mondial de téléphones portables, Nokia, annonce des résultats en nette baisse mais rassure les investisseurs en réaffirmant ses prévisions et en assurant que la visibilité s‘améliorait.

Sur les trois premiers mois de l‘année, le chiffre d‘affaires du groupe a chuté de 27%, la demande pour de nouveaux combinés étant déprimée en raison de la récession mondiale.

Nokia accuse même une perte avant impôts de 12 millions d‘euros, ce qui est la première perte imposable de l‘histoire du groupe.

Le bénéfice par action s‘est établi à 3 centimes d‘euros, soit moins que le consensus qui anticipait 6 centimes. Le bénéfice par action était de 32 centimes d‘euros au dernier trimestre 2008.

Dans un marché du téléphone portable qui risque de traverser en 2009 son année la plus difficile, Nokia maintient sa prévision d‘une contraction des volumes de 10% par rapport à 2008.

Les stocks de téléphones invendus ont cependant nettement diminué au cours du trimestre, a souligné le directeur général de Nokia, Olli-Pekka Kallasvuo, ce qui selon lui améliore la visibilité sur le deuxième trimestre.

MARGE SUPÉRIEURE À 10% AU 1ER SEMESTRE

Afin de faire face à la baisse de la demande, Nokia se concentre pour 2009 sur la baisse de ses coûts. Des suppressions d‘emploi sont prévues, ainsi que l‘arrêt de la sous-traitance dans la fabrication des téléphones.

Le chiffre d‘affaires du premier trimestre a atteint 9,3 milliards d‘euros, soit légèrement moins que les attentes.

Nokia a réaffirmé que la marge opérationnelle sous-jacente serait supérieure à 10% au premier semestre de l‘année et qu‘elle s’établirait à entre 13% et 19% au second.

“C‘est le chiffre clef. Une marge supérieure à 10% dans les téléphones mobiles, c‘est meilleur que prévu. Et le fait de confirmer une prévision avec un ton pas trop pessimiste est également un facteur positif”, a déclaré James Dawson, analyste chez Morgan Stanley.

Nokia a également déclaré s‘attendre à une décélération du recul du marché mobile au cours des six derniers mois de l‘année.

“Même si les résultats du premier trimestre ne sont pas reluisants, nous continuons de croire que Nokia est en meilleure position que ses concurrents, avec des marges plus élevées et des avantages significatifs en matière de taille et de distribution”, a déclaré Geofff Blaber, analyste chez CCS Insight.

Sony Ericsson a déjà dit qu‘il allait faire état vendredi d‘une perte substantielle et l‘américain Motorola est également en difficulté.

Nokia a revu en baisse ses perspectives en matière d‘infrastructures télécoms, disant maintenant s‘attendre à une contraction de 10% en 2009 contre une prévision précédente de 5%.

Ces propos ont à un moment fait chuter le titre Ericsson de 5%.

Version française Benoit Van Overstraeten et Grégory Schwartz

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below