Le Japon abroge les droits de douane sur les DRAM d'Hynix

lundi 13 avril 2009 09h33
 

TOKYO (Reuters) - Le Japon a annoncé lundi l'abrogation des droits de douane sur les mémoires produites par le coréen Hynix Semiconductor, jugeant que ce dernier ne bénéficiait plus d'aides publiques.

Le ministère de l'Economie, du Commerce et de l'Industrie a dit qu'il supprimerait des droits de 9,1% sur les DRAM d'Hynix, le numéro deux mondial du segment, en concurrence avec le japonais Elpira Memory et un autre coréen, Samsung Electronics.

Le segment des mémoires connaît une passe difficile après deux années de chute des prix imputable à une demande faible.

Le Japon avait réduit les droits sur les puces Hynix en septembre - ils étaient alors de 27,2% - à la suite de l'intervention de l'Organisation mondiale du commerce (OMC). Le pourcentage restant de 9,1% avait alors fait l'objet d'un examen.

Tokyo avait imposé des droits parce qu'il estimait que le renflouement d'Hynix par l'Etat en 2001 et en 2002 avait porté atteinte à la concurrence.

Hynix, qui doit procéder à une augmentation de capital de 510 millions de dollars, a dit qu'il espérait renouer avec le bénéfice avant la fin de l'année après la décision japonaise.

Il compte porter sa part de marché à 20% environ au Japon contre 15% actuellement et espère dégager un bénéfice d'exploitation d'ici la fin de l'année.

Mais un haut fonctionnaire du ministère de l'Economie japonais a fait savoir que des droits pouvaient être réinstaurées sur les mémoires d'Hynix si ce dernier obtenait à nouveau un soutien financier de l'Etat susceptible de fausser la concurrence.

Sachi Izumi, version française Wilfrid Exbrayat

 
<p>Le Japon abroge des droits de douane sur les m&eacute;moires produites par le cor&eacute;en Hynix Semiconductor, jugeant que ce dernier ne b&eacute;n&eacute;fice plus d'aides publiques./Photo prise le 5 f&eacute;vrier 2009/REUTERS/Jo Yong-Hak</p>