Un cadre réglementaire en mai pour fibre optique

mardi 7 avril 2009 17h05
 

PARIS (Reuters) - Le gouvernement et l'autorité des télécoms ont promis mardi de définir d'ici le mois de mai un cadre réglementaire très attendu par les opérateurs pour le développement de la fibre optique dans les zones denses.

Un groupe de travail sera parallèlement mis en place concernant les zones peu denses avec pour objectif de rendre des conclusions intermédiaires fin juin ou début juillet, ont annoncé Nathalie Kosciusko-Morizet, secrétaire d'Etat chargée de l'économie numérique, et Jean-Claude Mallet, président de l'autorité des télécoms (Arcep) lors d'une conférence de presse commune.

"Des consultations doivent amener dans les trois semaines à ce que les différents partenaires de la fibre puissent s'exprimer sur nos propositions et que les décisions soient prises dans le mois qui suivra sur les zones denses", a dit Nathalie Kosciusko-Morizet.

Le groupe de travail, réunissant notamment les opérateurs, l'Arcep et les collectivités territoriales, devra contribuer à définir la mutualisation des réseaux de fibre optique dans les zones peu denses, ce qui nécessitera davantage de temps que dans les grandes villes où des expérimentations sont déjà en place.

"Nous ne remettrons pas en cause les initiatives qui seraient prises dans les zones très denses, sous réserve qu'elles respectent le droit de la concurrence", a expliqué de son côté Jean-Claude Mallet.

Le gouvernement s'est fixé pour objectif que quatre millions de foyers aient accès au très haut débit en France en 2012, par le biais de la fibre optique, cruciale pour des usages combinés de vidéo à la demande, de jeux vidéo en réseau ou de télétravail avec téléchargement de fichiers lourds.

"Notre objectif est que tout le monde ait un vrai haut débit et un vrai très haut débit", a expliqué Nathalie Kosciusko-Morizet.

Les incertitudes réglementaires, notamment sur l'accès de la fibre optique dans les immeubles, ont freiné les investissements des opérateurs.

France Télécom a expliqué avoir ralenti son programme, n'ayant investi que 121 millions d'euros dans son réseau en fibre optique pour raccorder 20.000 clients sur la période 2007-2008, loin de son objectif de 270 millions et 150.000 clients fixé fin 2006.   Suite...

 
<p>La secr&eacute;taire d'Etat charg&eacute;e de l'&eacute;conomie num&eacute;rique, Nathalie Kosciusko-Morizet. Le gouvernement et l'autorit&eacute; des t&eacute;l&eacute;coms ont promis mardi de d&eacute;finir d'ici le mois de mai un cadre r&eacute;glementaire tr&egrave;s attendu par les op&eacute;rateurs pour le d&eacute;veloppement de la fibre optique dans les zones denses. /Photo prise le 7 avril 2009/REUTERS/Beno&icirc;t Tessier</p>