L'Australie bâtira un réseau haut débit de 23 milliards d'euros

mardi 7 avril 2009 12h21
 

par Rob Taylor

CANBERRA (Reuters) - Le gouvernement australien va conduire lui-même la construction d'un réseau internet à haut débit national par le biais d'une société semi-publique, après avoir rejeté l'ensemble des propositions qui lui ont été soumises par des entreprises.

Les dossiers présentés par ces dernières offrent un rapport qualité-prix insuffisant, a expliqué mardi le Premier ministre, Kevin Rudd, prenant tout le monde de court.

Il a précisé que le gouvernement demanderait à des entreprises privées de participer au nouveau projet, le plus important programme d'infrastructure jamais réalisé dans le pays. D'un montant de 43 milliards de dollars australiens (23 milliards d'euros), il doit aboutir à la construction d'un réseau national 100 fois plus rapide que celui qui existe aujourd'hui et couvrir 90% des habitations.

Le réseau actuel est le plus cher et le plus lent de la plupart des pays industrialisés et le gouvernement veut utiliser l'internet nouvelle génération pour couvrir un territoire vaste et souvent difficilement accessible.

"Il est temps pour nous de saisir le taureau par les cornes. L'initiative annoncée aujourd'hui est un investissement d'infrastructure historique centré sur l'intérêt national à long terme de l'Australie", a déclaré le Premier ministre à des journalistes au parlement.

Le gouvernement vendra sa participation majoritaire dans la société qui conduira le projet cinq après l'entrée en service du réseau, dont la construction doit encore recevoir le feu vert du parlement.

La construction du réseau de fibres optiques, l'une des principales promesses de campagne de Rudd fin 2007, serait le plus important partenariat public-privé dans le pays à ce jour. Il marque la préférence du Premier ministre pour une intervention de l'Etat en ces temps de crise économique.

POLÉMIQUE   Suite...

 
<p>Apr&egrave;s avoir rejet&eacute; l'ensemble des propositions qui lui ont &eacute;t&eacute; soumises par le secteur priv&eacute;, le gouvernement australien a d&eacute;cid&eacute; de conduire lui-m&ecirc;me la construction d'un r&eacute;seau internet &agrave; haut d&eacute;bit national par le biais d'une soci&eacute;t&eacute; semi-publique. /Photo prise le 7 avril 2009/REUTERS/Daniel Munoz</p>