Orascom doit vendre sa part dans MobiNil à France Télécom

dimanche 5 avril 2009 22h19
 

LE CAIRE/PARIS (Reuters) - Orascom Telecom a été condamné par une cour d'arbitrage internationale à vendre sa participation dans la holding égyptienne MobiNil à France Télécom, permettant à l'opérateur français de prendre le contrôle du premier opérateur mobile égyptien, ont annoncé dimanche les deux groupes.

France Télécom, qui détient actuellement 71,25% de MobilNil, a précisé dans un communiqué qu'Orascom devait lui transférer d'ici le 10 avril sa participation de 28,75% au prix de 441.658 livres égyptiennes par action pour un montant total d'environ 530 millions d'euros.

La holding MobiNil contrôle à 51% ECMS, opérateur mobile commercialisant ses services sous la marque MobiNil. France Télécom précise que la participation directe de 20% d'Orascom dans ECMS et le flottant de celui-ci ne sont pas concernés par le jugement de la cour d'arbitrage de la chambre de commerce internationale.

Orascom, premier opérateur mobile arabe en termes de nombre d'abonnés, estime de son côté que la cession des actions ECMS à un prix équivalent à 273,26 livres égyptiennes par titre - à comparer à un cours de clôture de 149,50 livres dimanche - lui permettant de lever environ 1,7 milliard de dollars US (1,26 milliard d'euros).

France Télécom estime que la consolidation à 100% de MobiNil devrait lui apporter 360 millions d'euros de chiffre d'affaires et 165 millions d'euros d'Ebitda supplémentaires par an sur la base de ses résultats de 2008, et avoir un effet "positif" en terme de génération de cash flow organique.

Orascom et France Télécom avaient saisi en 2007 pour un différend la Cour internationale d'arbitrage de la Chambre de commerce internationale au sujet d'un accord de partenariat signé en août 2001 dans MobiNil.

MobiNil, qui comptait 20,1 millions de clients au 31 décembre 2008, a enregistré une croissance de 21% de son chiffre d'affaires l'année dernière à dix milliards de livres égyptiennes (1,32 milliard d'euros).

Orascom Telecom a des activités en Egypte, Algérie, Tunisie, au Pakistan, au Bangladesh, au Zimbabwe et en Corée du Nord. Il a aussi présent au Burundi et en République de Centrafricaine, via Telecel Globe.

Will Rasmussen, version française Stanislas Dembinski, avec la contribution de Cyril Altmeyer à Paris