À Cholet, Thales fabrique le futur portable de Nicolas Sarkozy

vendredi 3 avril 2009 19h49
 

NANTES (Reuters) - Le groupe Thales vient de lancer la fabrication du Téorem, un portable sécurisé qui permettra aux états-majors militaires et aux cabinets ministériels français de téléphoner en mode "secret défense".

"Cet appareil, qui permet d'échanger les plus grands secrets d'Etat, est le futur portable de Nicolas Sarkozy", affirme Pierre-Jean Nicol, chargé du projet au sein du groupe spécialisé dans l'aérospatiale, la défense et les technologies de l'information.

"A l'heure actuelle, seuls deux Etats au monde ont réussi à développer un tel produit : les Etats-Unis avec la firme General Dynamics, et la France avec Thales", a-t-il expliqué à Reuters.

Quelque 14.100 terminaux de ce téléphone cryptographique pour réseau étatique et militaire (Téorem), qui est fabriqué dans l'usine de Cholet (Maine-et-Loire), ont été commandés le 13 mars par le ministère de la Défense. Ils seront livrés en 2010.

Le Téorem, dont le prix reste confidentiel, ne pourra pas être acheté par une entreprise privée ou un particulier.

"Si un téléphone venait à être perdu par son utilisateur, l'appareil serait banni du réseau, pour éviter toute intrusion étrangère dans le système", précise Pierre-Jean Nicol.

Le projet a mobilisé une centaine d'ingénieurs depuis deux ans. Il va permettre de maintenir une forte charge de travail sur l'usine de Cholet, spécialisée dans les télécoms, où travaillent 850 personnes.

En juin 2007, le Secrétariat général de la défense nationale (SGDN) avait envoyé une "note de rappel" à l'ensemble des ministères pour les "mettre en garde contre les risques d'interception des communications" des actuels téléphones portables et assistants personnels.

Cette mise en garde est "toujours en vigueur", a précisé vendredi à Reuters le SGDN, instance de coordination interministérielle en matière de sécurité et défense nationale.

Guillaume Frouin, édité par Yves Clarisse

 
<p>Le groupe Thales vient de lancer la fabrication d'un portable s&eacute;curis&eacute; qui permettra aux &eacute;tats-majors militaires et aux cabinets minist&eacute;riels fran&ccedil;ais de t&eacute;l&eacute;phoner en mode "secret d&eacute;fense". C'est "le futur portable de Nicolas Sarkozy", affirme Pierre-Jean Nicol, charg&eacute; du projet au sein du groupe sp&eacute;cialis&eacute; dans l'a&eacute;rospatiale, la d&eacute;fense et les technologies de l'information. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau</p>